17 août 2012
Category:
blog-immobilier
Comments: 0

Baisse de l’efficacité des aides au logement

Les aides au logement ont été créés dans le but de donner un toit au plus démunis. Près de 6,3 millions de personne en bénéficient, et plus de la moitié vive sous le seuil de pauvreté. Ces aides engendrent une dépense de 16 milliards d’euros par an à l’Etat.
C’est pourquoi, l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) a enquêté, pendant un an, sur cette dépense.

L’IGAS a conclu, que les aides au logement n’absorbent plus assez le montant des loyers car leur montant n’a pas suivi celui de l’augmentation des loyers. Elle déclare que les locataires consacrent près de 30% de leur rémunération au paiement du loyer. De plus, l’IGAS déplore un mauvais suivi des services des aides au logement. A titre d’exemple l’inspection pointe du doigt le fait que les locataires ne sont pas toujours informés en temps voulu d’une baisse de leurs allocations.

Face à cette étude, l’IGAS propose plusieurs solutions :
• Cumuler une APL d’un étudiant au foyer fiscal de ses parents, à condition que celui-ci soit boursier ou qu’il déménage dans une autre ville que ses parents.
• Pour les parcs privés, les APL devraient évoluer selon la zone d’habitation des locataires.
• Suppression des aides destinées à l’accession à la propriété, afin d’économiser 60 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *