15 janvier 2018
Comments: 0

Quand le bitcoin s’invite dans l’immobilier

540% , c’est la hausse du cours du bitcoin fin 2017.

 

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

→   https://www.facebook.com/lockimmo/

 

Qu’est-ce que le bitcoin ?

Créé en 2009, le bitcoin est une monnaie virtuelle. Grâce à lui vous pouvez acheter des biens et des services, au même titre que de l’argent classique. De nombreux sites et magasins acceptent le paiement en bitcoin, notamment aux USA.

Mais dès lors, quel intérêt représente cette monnaie ? La réponse est simple : des frais de transaction presque nuls.

 

Le bitcoin se différencie également de la monnaie traditionnelle au niveau du cadre juridique. Celui-ci étant inexistant. En effet, le bitcoin n’a pas de cours légal et sa valeur n’est pas régulée par une banque centrale.

 

Acheter un appartement en bitcoin, c’est possible ?

La réponse est oui, du moins aux Etats-Unis, et plus précisément en Floride où la mention “Bitcoin accepted” se multiplie sur les annonces immobilières. 75 investissements immobiliers se sont donc effectués grâce à cette monnaie virtuelle aux USA.

 

Investir avec le bitcoin permet notamment de déjouer certaines restrictions qu’imposent les Etats. (limitation du montant d’un transfert, taux de change élevé etc…)

 

En Inde, l’utilisation du Bitcoin dans l’immobilier se développe.

Dans le cas présent, la monnaie virtuelle permettrait aux investisseurs de blanchir de l’argent sale en misant sur la pierre. De cette manière, au lieu de payer une partie des investissements en cash, les acquéreurs procèdent désormais à des virements en monnaie virtuelle. (plus pratique et plus rapide)

 

Si les transactions effectuées en bitcoin dans le milieu de l’immobilier se développent dans certains pays, les professionnels restent très prudents du fait de la forte instabilité du bitcoin. Il n’existe aucune garantie de remboursement à hauteur de la valeur supposée de cet argent virtuel.

 

Que dit la loi en France ?

La réglementation est encore assez floue.  

Le bitcoin est considéré par le fisc comme “une unité de compte virtuelle qui peut être valorisée et utilisée comme outil spéculatif”.

Il est soumis à l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) s’il est occasionnel, ou appartient à la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) si l’activité est régulière.

 

Le saviez-vous ?

  • Une agence parisienne propose à ses clients de régler les locations meublées en bitcoin.

 

  • En France 200.000 personnes ont investi dans la cryptomonnaie.

 

D’autres pays comme la Chine et la Russie par exemple sont plus catégoriques en interdisant l’utilisation de cette monnaie virtuelle.

 

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

→   https://www.facebook.com/lockimmo/

 

Comments are closed.