20 mars 2019
Comments: 0

Crédit immobilier : Les taux devraient encore baisser les prochains mois

 

 

 

Alors que les prix de l’immobilier sont en hausse, les taux eux sont à la baisse. Une situation paradoxale qui entraîne pourtant une augmentation du pouvoir d’achat des ménages dans la plupart des grandes villes.

Ainsi, les acheteurs immobiliers peuvent prétendre à des logements plus grands qu’en 2009.

 

En termes de pouvoir d’achat immobilier, la situation est plus favorable qu’il y a 10 ans : Les villes de Grenoble, Toulon, Nice et Reims ont ainsi gagné par exemple entre 18m2 et 28m2 de surface achetable depuis 10 ans, à mensualité constante.

 

Crédit immobilier : Les taux devraient encore baisser les prochains mois

 

Les taux d’emprunt accordés par les banques aux personnes qui souhaitent acquérir un bien immobilier sont depuis plusieurs mois maintenant particulièrement et historiquement bas.

Mais cette baisse ne s’arrête pas là car les taux enregistrés au mois de mars ont également été revus à la baisse. Une chute inattendue que les professionnels n’avaient pas anticipé.

En effet, après avoir été stables pendant plusieurs mois, les taux d’intérêts pour un prêt immobilier sont repartis à la baisse au mois de mars.

Meilleurtaux.com annonce des taux d’emprunt (hors assurance) à 1.55% sur 20 ans,  1,75% sur 25 ans et 1.35% sur 15 ans. Un nouveau record qui vient détrôner celui de l’automne 2016. A noter que les bons et les très bons dossiers arrivent à des niveaux incroyablement bas. On parle de taux qui peuvent atteindre jusqu’à 0,65% sur 15 ans et 0,9% sur 20 ans.

 

Mais comment expliquer cette baisse des taux enregistrée au mois de mars ?

L’explication vient des banques. Elles ont capitalisé sur la forte demande de crédit en début d’année (+10% en mars 2019 par rapport à mars 2018). L’autre explication vient de la baisse des taux d’obligation assimilables du Trésor (OAT). C’est sur ce dernier que les banques se basent pour établir leurs grilles de taux d’emprunt immobilier.

Ces taux d’obligation ont diminué, passant de 0.46% à mi-mars contre 0.62% en janvier. Cette baisse a permis aux banques d’obtenir une marge supplémentaire, qui ont de ce fait, la possibilité et la capacité de baisser encore davantage les taux fixes.

Et qu’en est-il des prévisions pour les mois à venir ?

Meilleurtaux.com anticipe et prévoit de nouvelles décotes au moins jusqu’au mois d’avril.

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.