19 janvier 2018
Category:
blog-immobilier
Comments: 0

Étudiants : Les astuces et les aides pour trouver un logement à bon prix

En 2017, le loyer moyen d’un logement étudiant était de 515 euros.

Aujourd’hui nous proposons un article dédié aux étudiants.

Car, que l’on décide de quitter le cocon familial pour voler de ses propres ailes ou pour se rapprocher de son lieu d’étude, trouver un appartement s’apparente souvent au parcours du combattant. Et la difficulté s’accentue davantage lorsque l’on dispose d’un budget serré.

Mais pas de panique, c’est tout de même possible. Dans cet article nous allons vous donner nos bons plans pour trouver un logement à moindre coût lorsque l’on est étudiant.

Retrouvez également la liste des différentes aides, plus ou moins connues qui existent et auxquelles vous avez droit.

 

Peu d’offres, un loyer bien trop élevé, une superficie de 6m2…Autant de facteurs qui vous font tourner les talons, et pour cause.

 

Quelles alternatives pour se loger à moindre coût ?

La première possibilité c’est la sous-location.

Et oui, il faut y penser. Un nombre incalculable de logements sont désertés par leurs locataires le temps d’un stage ou d’un voyage par exemple.

Pourquoi cette solution est intéressante ? Vous pouvez espérer en moyenne une baisse de 50% du prix du loyer.

A noter : la sous-location du logement par un locataire doit bénéficier de l’accord préalable du propriétaire.

 

Le logement contre service, vous connaissez ?

Cette solution est peu connue mais elle s’avère pourtant très intéressante.

Quel est le principe ?

En contrepartie d’un service rendu (babysitting, aide aux devoirs, jardinage…) un propriétaire met à disposition une chambre ou un appartement pour la somme de… 0 euros. En effet, la seule obligation consiste à effectuer le service que vous aurez défini au préalable lors de la rédaction du contrat de location.

Veillez à bien en définir les limites pour ne pas avoir de surprise, que ce soit pour le propriétaire ou pour le locataire.

 

3ème solution : les chambres en résidence universitaire.

Pourquoi c’est pratique ?

Les résidences universitaires sont dans la majorité des cas accolées aux facs. (De ce fait, vous n’avez pas de frais de transport)

Deuxième avantage : le prix. En effet, les résidences universitaires proposent des prix très intéressants et sont souvent bien équipées (wifi, bibliothèque, laverie…)

A noter tout de même que le nombre de places étant restreint, le délai d’attribution est souvent très long, notamment pour les non boursiers qui devront davantage s’armer de patience.

 

4ème option : le logement intergénérationnel.

Avec cette solution le montant du loyer demandé est très faible, voire même inexistant.

En contrepartie, vous tenez compagnie à une personne âgée et vous l’aidez dans quelques tâches du quotidien comme les courses, le ménage ou la cuisine par exemple. Une belle alternative pour le propriétaire et le locataire qui sont tous deux gagnants.

 

Pour finir, la solution adoptée dans la majorité des cas : la colocation.

Vous connaissez l’expression “Plus on est de fous, plus on rit“.  Dans le cadre du logement, “plus on est nombreux et… moins on paye cher.” (Et plus on peut s’offrir un appartement spacieux).

En effet, la colocation a de nombreux avantages. C’est une solution à envisager pour tous les petits budgets.

Venons-en maintenant aux aides auxquelles vous avez droit en tant qu’étudiant.

 

Quelles aides accéder au logement ?

Au-delà de la traditionnelle APL (aide personnalisée au logement) vous pouvez aussi bénéficier de l’ALS (allocation de logement à caractère social)

Qui est éligible ? Toutes les personnes aux ressources modestes qui doivent s’acquitter d’un loyer (ou rembourser un emprunt pour une résidence principale).

Cette aide est distribuée chaque mois et réservée aux personnes qui ne peuvent pas bénéficier de l’APL.

 

L’APL et l’ALS varient en fonction du montant du loyer, des ressources dont vous disposez, de la nature du logement et du lieu d’habitation.

Pour savoir si vous êtes éligible et connaître le montant auquel vous pouvez prétendre, rendez-vous sur le site de la caf.

 

Autre aide moins connue, l’avance Loca-Pass.

Grâce à elle vous pouvez verser directement le montant du dépôt de garantie demandé par votre bailleur et le rembourser en petites mensualités, sans payer d’intérêts. (Pour une durée de 25 mois maximum).

Le plafond de cette aide est de 1200 euros.

Pour plus de renseignements, rendez-vous ici

 

Vous avez moins de 30 ans et vous êtes alternant ? Que vous soyez en contrat de professionnalisation ou d’alternance, vous pouvez bénéficier du dispositif Mobili-jeune. 

D’un montant de 10 à 100 euros par mois, cette subvention permet de réduire la quittance de loyer. Pour faire une demande : aide mobili jeune

 

Pour finir, la Garantie Loca Pass.

Ce dispositif est une garantie gratuite de paiement des loyers ainsi que des charges locatives. En cas d’impayés, Action Logement (qui délivre cette aide) règle le bailleur jusqu’à 9 mois de loyers et de charges. Par la suite le locataire rembourse sans frais supplémentaires et sans intérêts les sommes versées.

 

Vous connaissez désormais l’ensemble des solutions et des aides qui s’offrent à vous pour trouver un logement à moindre coût lorsque l’on est étudiant.

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

→   https://www.facebook.com/lockimmo/

 

Comments are closed.