8 février 2018
Comments: 0

IFI : barème, défiscalisation… Nous faisons le point

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

 

 

Suite à la loi de finances pour 2018, l’ISF a été remplacé par l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).

Ce dernier vient modifier certains points de l’ancien impôt de solidarité sur la fortune en se recentrant davantage autour du patrimoine immobilier.

L’IFI se limite aux actifs immobiliers qui ne découlent pas de l’activité professionnelle du propriétaire. 

(A titre d’exemple, un bailleur qui loue un meublé professionnel n’est pas concerné par cet impôt).

A savoir : Près de 350.000 ménages ont payé l’ISF l’année dernière, soit 1% de la population française.

 

Quel est l’objectif de l’IFI ?

En remplaçant l’ISF par l’IFI, l’Etat espère inciter les grosses fortunes à investir dans les entreprises françaises et voir revenir les exilés fiscaux qui étaient fortement taxés.

 

Etes-vous concerné par l’IFI ?

Le seuil à partir duquel l’impôt se déclenche reste inchangé. En effet, il est toujours établi à 1,3 million d’euros en ce qui concerne le patrimoine net taxable. (après déduction des dettes)

L’IFI se calcule sur chaque fraction du patrimoine qui atteint plus de 800.000 euros.

L’IFI se découpe en 6 paliers :

  • 0% pour un patrimoine établi à 800.000 euros
  • 0.50% de 800.000 euros à 1.3 million
  • 0.70% de 1.3 à 2.57 millions
  • 1% de 2.57% à 5 millions
  • 1.25% de 5 à 10 millions
  • 1.50% + de 10 millions

 

L’ensemble des biens immobiliers sont concernés par l’IFI : maisons, immeubles, parts de SCI, SCPI et OPCI.

Les placements bancaires et financiers, mais également les liquidités, les biens mobiliers (œuvres d’art etc…) sont exonérés de ce nouvel impôt. Ainsi, près de 49% de l’assiette de l’ISF est supprimée. Un manque à gagner pour l’Etat de 2 milliards d’euros selon les estimations.

En ce qui concerne le plafonnement de l’impôt, il reste semblable à celui appliqué autrefois avec l’ISF.

Aucun changement non plus en ce qui concerne la réduction de l’IFI qui reprend les mêmes modalités que son prédécesseur. En effet, l’abattement à hauteur de 30% pour la résidence principale reste en place.

Cependant, “l’ISF-PME” qui permettait une réduction d’impôt de 50% des sommes investies au sein d’une PME est supprimé.

 

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.