22 mai 2019
Comments: 0

L’arrêt du glyphosate va faire varier les charges de copropriété

 

 

 

 

Le glyphosate. Vous entendez son nom partout depuis des mois, voire depuis plusieurs années maintenant. Cet herbicide va être arrêté à la distribution notamment pour les effets très néfastes qu’il a sur la santé mais également sur l’environnement. Mais quel rapport avec la copropriété me direz-vous ? Et bien il existe ce qu’on appelle un lien de cause à effet entre l’herbicide et la hausse future des charges de copropriété. Explications.

 

L’arrêt du glyphosate va faire varier les charges de copropriété

 

L’utilisation du glyphosate est devenue interdite pour les particuliers depuis le 1er janvier 2019 (Loi 2015-992 du 17 août 2015 sur la transition énergétique pour la croissance verte). Les copropriétaires sont donc concernés par cette interdiction et devront alors trouver d’autres solutions plus coûteuses et moins “efficaces” pour s’occuper des espaces verts (notamment le désherbage etc…) avec pour conséquence évidente une hausse des charges de copropriété.

 

Plusieurs entreprises spécialisées dans l’analyse des charges de copropriété dont, Meilleurecopro, ont d’ores et déjà annoncé le résultat de leurs calculs suite à l’arrêt de la distribution du glyphosate.  Pour les copropriétés cela aura un impact financier plus ou moins important sur les charges d’entretien des espaces extérieurs qui équivaut en moyenne à 3% des charges de copropriété au global.  

 

Quelles alternatives pour remplacer le glyphosate ?

 

Des alternatives existent évidemment pour venir remplacer l’herbicide mondialement connu et utilisé. En effet, les copropriétés peuvent opter pour un désherbage manuel ou thermique. Même si ces deux méthodes sont plus longues à réaliser et donc plus coûteuses pour une copropriété, elles sont tout aussi efficaces que l’herbicide.

 

En chiffres : Sur 20 copropriétés de 50 à 250 lots analysées par la plateforme MeilleureCopro, les copropriétés de petites tailles ne disposent que très rarement d’espaces verts à entretenir. Ce sont en effet les copropriétés plus importantes qui en ont.

En moyenne un contrat d’entretien des espaces verts s’élève entre 3000 et 30.000 euros par an.

On apprend également que sans utilisation de glyphosate, le coût moyen d’entretien des espaces verts est supérieur de 2 à 3 fois comparé à une utilisation quotidienne de l’herbicide.

 

La hausse des charges de copropriété devrait se faire ressentir seulement l’année prochaine, une fois que les stocks de glyphosate seront définitivement épuisés.

 

Si l’interdiction d’utiliser du glyphosate va indéniablement jouer sur le coût des charges de copropriété, les conséquences sur la santé et l’environnement ne peuvent être que positives.

Les copropriétés peuvent faire jouer la concurrence pour tirer les prix des entretiens d’espaces verts vers le bas et privilégier des plantes qui nécessitent peu d’entretien.

 

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.