8 mars 2019
Comments: 0

L’obtention de l’éco prêt à taux zéro est simplifiée depuis le 1er mars

 

 

 

 

Créé en 2009, et reconduit jusqu’en 2021, l’éco-PTZ (prêt à taux zéro), le prêt non soumis à des conditions de ressources qui aide à la rénovation énergétique des particuliers change pour plus de simplicité et d’attractivité.

 

 

Éco-PTZ : Des conditions allégées pour un accès simplifié

 

Proposé par l’Etat, l’éco-PTZ qui aide au financement des travaux de rénovation des logements  (sont uniquement concernées les résidences principales) permet comme son nom l’indique, d’obtenir un prêt à un taux d’intérêt nul, à hauteur de 30.000 euros maximum, et sur une durée de 10 ou 15 ans.

La grande révolution pour ce dispositif est, comme on le soulignait plus haut, sa simplification. En effet, grâce à la loi de finances pour 2019 (article 189),  il n’est plus nécessaire de réaliser un “bouquet de travaux” pour pouvoir en bénéficier. Autrefois il fallait au minimum deux opérations éligibles.

Désormais, une seule catégorie de travaux à réaliser (à choisir parmi une liste prédéfinie) pourra vous permettre d’y avoir accès. L’objectif est de favoriser la rénovation des logements en France pour enrailler le nombre de passoires thermiques.

 

Sont ainsi concernés :

-des travaux d’isolation thermique (toitures, murs, fenêtres)

– l’installation d’équipements de production d’eau chaude par le biais d’une source d’énergie renouvelable

-l’installation, la régulation ou le remplacement de systèmes de chauffage/production d’eau chaude

-des travaux de réhabilitation du système d’assainissement (non collectif) par un autre système qui ne consomme pas d’énergie

-une installation d’équipements de chauffage via une source d’énergie renouvelable (soleil…)

– Et pour finir, tous les travaux qui permettent d’atteindre une performance énergétique minimum (Cette performance est déterminée au préalable par une étude).

 

Si vous souhaitez bénéficier de l’éco-PTZ il vous faudra passer obligatoirement par une entreprise habilitée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui vous délivrera un devis. Ce dernier est à transmettre à un établissement de crédit ayant signé une convention avec l’État. Après émission de l’offre de prêt, vous disposez de 3 ans pour finaliser les opérations.

 

Le saviez-vous ?

Dès sa mise en place l’éco-PTZ a été attribué près de 70.000 fois en une année.

 

Les évolutions apportées à l’éco-PTZ ne s’arrêtent pas en si bon chemin. En effet, le dispositif devrait concerner dès cet été les logements terminés depuis plus de deux ans. Il ne sera donc plus réservé uniquement à ceux construits avant le 1er janvier 1990.

De plus, dès le mois de juillet, l’isolation des planchers bas viendra compléter la liste des dépenses éligibles.

 

La simplification des démarches et l’élargissement de conditions devraient venir booster encore davantage le nombre d’éco-PTZ attribué en incitant les Français à rénover leur logement principal tout en s’inscrivant dans une démarche plus écologique de rénovation énergétique.

 

A noter :

L’éco prêt à taux zéro peut être cumulé avec d’autres dispositifs, comme le CITE par exemple. 

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.