12 février 2019
Comments: 0

Paris vs Airbnb : Le bras de fer continue

 

 

 

Après l’obligation, entre autres, de respecter 120 nuitées par an, la ville de Paris continue son bras de fer avec la très célèbre plateforme de location saisonnière Airbnb en l’assignant en justice il y a quelques jours. 

 

La ville de Paris contre le géant américain Airbnb

La ville de Paris accuse la plateforme américaine de ne pas respecter la loi en publiant et en conservant sur son site quelques 1000 logements non enregistrés.

Or, c’est une obligation depuis ce début d’année avec la loi ELAN.  En effet, toute mise en location d’un logement doit se faire via un numéro d’enregistrement qui lui est attribué, pour être reconnu par les services de mairie de la ville.

 

Chaque annonce de location sur la plateforme Airbnb qui ne respecte pas cette obligation (ou le seuil de 120 nuitées maximum par an) peut craindre  une amende de 12.500 euros par annonce. Airbnb se voit alors attribuer une amende record dont le montant s’élève à 12.5 millions d’euros.

Les logements hors-la-loi ont été répertoriés et sont principalement situés dans les 1er,  7ème et  18ème arrondissements de Paris.

 

Si la ville de Paris se lance dans de telles démarches contre la plateforme Airbnb, c’est que le géant américain est vu d’un mauvais œil dans un bon nombre de grandes agglomérations, étant accusé de faire de la concurrence déloyale, notamment aux hôtels. Les hôteliers avaient d’ailleurs déjà riposté en assignant eux aussi Airbnb en justice. 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, souhaiterait aller plus loin en réduisant le nombre de nuitées autorisées par an, de 120 à 30 maximum, pour redonner du souffle à la location dans la capitale. 

 

En chiffres :

65.000 logements parisiens sont proposés à la location sur le site Airbnb.

 

Suite à l’assignation en justice par la ville de Paris, l’audience devrait avoir lieu le 21 mai devant le tribunal de grande instance de Paris.

Affaire à suivre…

 

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.