1 juillet 2015
Category:
blog-immobilier
Comments: 0

Serrures connectées : les serrures du futur

Sherlock serrure connextéeSerrures connectées : quand ouvrir et fermer sa maison à distance devient possible

Attendre que le livreur passe entre 8 h 15 et 18 h 30, revenir chez soi et trouver un avis de passage dans la boîte aux lettres, devoir se déplacer jusqu’à La Poste pour récupérer son colis… En voilà des petites situations pénibles dont on se passerait bien ! Et si la solution était les serrures connectées ? Plus besoin d’attendre le livreur pendant des heures ou d’être présent quand il passe, les nouvelles technologies vous facilitent la vie.

Les serrures et Smartphones s’allient

Avec les multiples applications pour Smartphones qui existent, votre téléphone peut tout aussi bien vous servir de podomètre, de réveil, d’appareil photo, de chronomètre ou encore de boussole.

Ce n’est pas tout ! Désormais, cet appareil aux nombreux rôles vous permet aussi d’ouvrir et fermer la porte d’entrée de votre habitation à distance.

Sherlock et i-Bell à votre service

Le système Sherlock, créé par l’entreprise britannique onefinestay, est un boîtier que l’on accroche près de la porte. Il envoie une notification, par SMS, au propriétaire du logement qui pourra déverrouiller et verrouiller sa porte à distance. Compatible avec 95 % des serrures, le système Sherlock ne nécessite normalement pas que celles-ci soient changées.

i-Bell est une sonnette connectée en WiFi qui devrait coûter 215 euros. Elle transmet la vidéo du visiteur (un livreur par exemple) sur le Smartphone du propriétaire de la maison ou de l’appartement équipé. Il voit ainsi qui souhaite entrer chez lui et pour quelle raison, peut interagir avec la personne et décider si oui ou non il lui ouvre la porte.

Ces innovations sont-elles vraiment utiles ?

Attendre la venue du livreur, rater son passage, se rendre sur place pour récupérer les clés de ses locataires… Voici des exemples de situations que vous pourrez éviter avec les systèmes comme Sherlock et i-Bell.

Véritablement utiles, ces innovations ont d’ailleurs inspiré La Poste qui a lancé, en janvier dernier, le service Postaccess. L’objectif ? Permettre aux professionnels et particuliers de gérer les entrées et sorties de leur domicile et/ou de leur entreprise grâce à leur Smartphone et à un objet connecté (bracelet, badge…).

L’utilisateur de ce service, qui sera testé pendant six mois, pourra alors créer, partager et désactiver des clés électroniques via une application mobile dédiée. Pratique !

Et vous, seriez-vous prêt à faire confiance à Postaccess, i-Bell ou encore au système Sherlock ?

Comments are closed.