1 juillet 2015
Category:
blog-immobilier
Comments: 0

Vers une ubérisation de l’immobilier ?

Qu’est ce qu’une ubérisation ?

Le mot ubérisation est un mot inventé récemment et qui tire son origine de la société Uber. Uber est une entreprise américaine fortement valorisée et qui s’est lancée à l’attaque du secteur des taxis. La société Uber est ambitieuse puisque dans l’avenir elle envisage également de s’attaquer au secteur des transports.

La société Uber n’est en fait actuellement qu’une application smartphone mais son offre tend à rebattre les cartes et remettre en cause des positions dominantes dans un marché établi.

Bref on pourrait dire que l’uberisation c’est la reconfiguration de marchés assez fermés et monopolistiques grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. C’est du moins l’un des aspects au travers de l’offre VTC.

 

uberAu delà de cet aspect VTC et au travers de son offre Uberpop. Uber permet également à des particuliers de devenir chauffeur occasionnels. Uber met ainsi en place une économie où chaque particulier peut se constituer un revenu d’appoint en effectuant un travail jusqu’alors entiérement effectué par des professionnels.

Sur ce point l’ubérisation c’est un peu la transformation de toute personne en un entrepreneur. Point qui remet en cause de façon importante l’organisation de notre système de protection sociale. Bref qui remet en cause la façon dont notre monde professionnel s’était structuré.

L’ubérisation c’est donc par conséquent une évolution technologique qui offre de nouvelles perspectives (l’offre VTC) et une évolution économique qui destabilise notre organisation sociale (l’offre UberPop).

 

Comment réagir aux évolutions technologiques et économiques ?

Plusieurs réactions sont possibles lorsque l’environnement économique et technologique évolue. Ces phases de mutation sont toujours à la base de changements de comportements ou de reconfigurations des métiers.

Il convient donc de s’y intéresser ou du moins de rester dans une position d’écoute active. Il faut avoir la certitude que suite à des modifications aussi importantes le monde de demain ne ressemblera plus à celui que nous connaissions jusqu’alors.

Face aux évolutions technologiques ou économiques certains pensent que les choses ne vont pas fonciérement changer ou que s’il y a reconfiguration elle ne sera que de faible durée ou de faible portée. Ils peuvent parfois avoir raison. Il existe en effet parfois des effets de mode qui passent sans laisser de boulversements conséquents (ex: les premières versions d’équipements domotiques ou bien encore la norme domotique X10).

Toutefois il convient de ne pas être trop optu et rejeter trop hâtivement les changements perçus ou anticipés.

 

Vers une ubérisation de l’immobilier ?

Depuis quelques années des signaux faibles apparaissent. Des initiatives et créations de sociétés se font jour. Comme l’a constaté la récente conférence de la FF2I (fédération française de l’internet immobilier) le marché immobilier rassemble 2 caractéristiques qui en font un marché propice au changement:
– c’est un marché très conséquent (on parle de plusieurs milliers de milliards d’enjeux financiers)
– c’est un marché où certains acteurs sont caricaturés (cf les agents immobiliers dont la perception par les clients peut parfois être assimilée à la perception des clients pour les chauffeurs de taxi).
Il existe donc un intérêt économique à agir sur ce marché et la perception actuelle des acteurs (même faussée) laisse à penser que des offres innovantes peuvent se développer.

On peut donc raisonnablement prévoir un changement dans le secteur de l’immobilier.

Comments are closed.