Comment détecter les vices cachés d’un logement ?

Comment détecter les vices cachés d’un logement ?

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

 

Vous avez trouvé un bien immobilier susceptible de vous plaire et vous demandez donc à réaliser des visites.

Lors de celles-ci, vous allez pouvoir vous rendre compte de la surface du bien, des différentes pièces, du niveau de luminosité etc…

Mais n’oubliez surtout pas de vous attarder sur les petits détails. En effet, les visites sont également l’occasion pour un futur acheteur de déceler d’éventuelles anomalies qui peuvent, dans certains cas, faire considérablement augmenter la facture.

 

 

Une analyse minutieuse du bien immobilier

Les éventuels problèmes de malfaçons (fuites du robinet, traces d’humidité sur les murs, parquets décollés, fissures, défaut d’étanchéité de la toiture, carreaux cassés…) doivent être détectés et signalés avant la conclusion de l’achat.

Cependant, il arrive parfois que ces anomalies soient difficilement détectables par les visiteurs. Dès lors, il est conseillé de faire appel à un professionnel (type architecte) pour vous accompagner lors de la pré-visite d’achat du bien immobilier, en prévention de risques de vices cachés et de malfaçons.  

Grâce à son expertise, vous êtes certain que l’ensemble du logement est analysé, au niveau de la structure même ou dans l’état global du bien (fenêtres, salle de bain, gaz, électricité… )

Vous limitez ainsi considérablement les risques de mauvaise surprise.

 

Exploiter les diagnostics immobiliers

Un grand nombre de diagnostics (plomb, gaz, amiante, électricité, surface au sol, termites….) doivent être réalisés par le propriétaire bailleur avant la vente du bien immobilier.

En tant que futur acquéreur vous avez donc accès à un dossier complet sur le bien qui vous intéresse. Afin de bien tirer parti de ces nombreuses informations, vous pouvez là aussi faire appel à un professionnel qui vous donnera une analyse détaillée des diagnostics en pointant les éventuelles anomalies.

En cas de défauts relevés dans les diagnostics, le futur acheteur peut demander au propriétaire la réalisation de certains travaux.

Ce dernier étant uniquement dans l’obligation d’informer le futur acquéreur , il n’est pas dans l’obligation d’accepter la demande de travaux.

 

Le petit plus  : Au-delà d’une analyse des diagnostics, veillez également à bien vous renseigner sur l’environnement du bien immobilier que vous envisagez d’acquérir. Pour cela vous pouvez vous informer auprès des voisins, mais également auprès de la mairie pour consulter le PLU (plan local d’urbanisme) et le POS (plan d’occupation des sols) afin de prendre connaissance des éventuels projets de constructions à venir. 

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

L'IA et la gestion locative
|
5 utilisations de l'IA dans la gestion locative
Sommaire L’Intelligence Artificielle (IA) peut simplifier considérablement la gestion locative, en automatisant de nombreuses tâches fastidieuses et...
La carte G
|
Gestion locative : qu’est-ce que la Carte G et à quoi sert elle ?
Sommaire La gestion locative est un secteur très réglementé qui doit respecter des règles précises, notamment celles...
Comment signer plus de mandats de gestion locative mandat de gestion
|
Comment rentrer des mandats de gestion ?
Découvrez la structure de la méthode à déployer pour assurer le développement de votre volume de mandats des gestion locative
Comment booster la communication digitale de son agence immobilière en 2023 ?
|
Comment booster la communication digitale de son agence immobilière en 2023 ?
Janvier est le mois des bonnes résolutions. Alors, si vous avez enfin décidé de vous intéresser à...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais