fbpx

Pourquoi ne pas faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine pour vos placements ? 

 

Il est parfois difficile en tant que particulier de savoir comment placer et faire fructifier son capital. Les offres sont nombreuses et avantageuses, mais parfois complexes. Il est donc facile de perdre le fil. Et si vous optiez pour un cabinet de conseil en gestion de patrimoine ? 

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le conseiller en gestion de patrimoine, ou CGP, vous accompagne dans l’optimisation de votre patrimoine, que ce soit d’un point de vue financier, juridique ou fiscal. 

Tous les clients possèdent leur propre patrimoine et chaque situation patrimoniale est différente. Ainsi, l’objectif du conseiller patrimonial est de cerner les besoins et les contraintes de son client pour définir par la suite les objectifs des futurs investissements. 

Pour commencer, il convient d’effectuer un bilan patrimonial. Le bilan patrimonial est une analyse de votre situation fiscale et patrimoniale pour pouvoir vous proposer les meilleurs placements en fonction de vos habitudes et méthodes de fonctionnement. 

Le bilan patrimonial peut également avoir pour objectif d’analyser votre situation, d’étudier vos placements dans le but d’en ajouter de nouveaux, de corriger des erreurs en cas de besoin et d’appréhender au mieux votre retraite. 

Selon le besoin au moment du rendez-vous, votre situation pourra être analysée à court et long terme. 

 

Différents documents sont indispensables pour que le conseiller puisse effectuer votre bilan patrimonial. Vous devez donc penser à ces derniers : 

 

  • vos derniers avis d’imposition
  • vos relevés de banque
  • une estimation de votre ou vos biens immobiliers
  • le montant de vos crédits à rembourser
  • vos comptes épargne
  • vos valeurs mobilières

 

Votre bilan patrimonial prend également en compte votre situation familiale, votre régime matrimonial, votre situation professionnelle et fiscale ainsi que les objectifs que vous vous fixez. 

Le bilan patrimonial est généralement accompagné d’un budget prévisionnel des dépenses et des recettes. Pour illustrer correctement le futur de votre patrimoine et l’impact des mesures proposées, une simulation peut-être la bienvenue. 

En conclusion, ce bilan vous aide à déterminer les points forts et les points faibles de votre patrimoine. Il permet ensuite au conseiller de vous aiguiller au mieux pour permettre d’améliorer ou de faire fructifier votre situation. 

C’est à ce stade que le conseiller en gestion de patrimoine peut commencer à intervenir en vous conseillant. Il peut par exemple préconiser certains placements ou vous proposer d’optimiser fiscalement l’allocation d’actifs. 

Le rôle du gestionnaire de patrimoine est autant de vous proposer une stratégie pour débuter que de vous accompagner dans votre ou vos projets. Son accompagnement ne s’arrête pas aux premiers investissements, au contraire, il peut avoir un rôle important tout au long de votre projet. 

Tout comme un gestionnaire de biens locatifs qui s’occupent entièrement des biens de propriétaires, le gestionnaire de patrimoine peut s’occuper de votre patrimoine. C’est ce que l’on appelle la gestion déléguée et elle peut notamment se faire sur les placements financiers. Le conseiller patrimonial gère alors en parfaite autonomie les actifs financiers de son client, achetant et vendant lui-même en fonction des objectifs définis lors du bilan patrimonial. 

Pour répondre au mieux aux besoins et demandes de ses clients, le conseiller se doit d’être polyvalent.

Voici quelques activités qu’il est amené à réaliser : 

 

  • le conseil en investissement financier (CIF)
  • le courtage en assurances, y compris les assurances vie
  • la transaction immobilière
  • le contrat de retraite et de prévoyance
  • la recherche de financement spécialement pour l’immobilier locatif
  • l’ingénierie patrimoniale pour restructurer et modifier le patrimoine immobilier
  • l’intermédiaire en service de banque

 

Son devoir de conseil ne s’arrête pas là. Il doit également être capable de rediriger ses clients vers des spécialistes qualifiés comme des avocats fiscalistes, des notaires, des agents immobiliers… L’entourage du gestionnaire de patrimoine se doit donc d’être riche et varié. 

Découvrez ce qu'est un conseiller en gestion de patrimoine

Quelle est la formation à suivre pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

Vous l’aurez compris, le métier de conseiller en gestion de patrimoine requiert des connaissances dans plusieurs domaines, surtout l’économie, le droit, la gestion, la fiscalité ou encore la finance. Il y a quelques années, peu d’écoles ou de diplômes proposaient des enseignements sur tous ces domaines. C’est pour cette raison que la majorité des professionnels étaient autodidactes. 

Aujourd’hui, la plupart des professionnels du domaine ont suivi une licence puis un master (entre 4 et 5 ans d’études supérieures) avant d’obtenir le diplôme de gestion de patrimoine. Le master le plus prestigieux s’obtient à Clermont-Ferrand, à l’Association Universitaire de Recherche et d’Enseignement sur le Patrimoine. 

Tout comme les agents immobiliers, les CGP doivent obligatoirement suivre des formations pour mettre à jour leurs connaissances. Ces formations interviennent tous les ans. 

Comment trouver un conseiller en gestion de patrimoine ? 

Tout d’abord, il y a plusieurs types de conseillers en gestion de patrimoine :

 

  • les conseillers rattachés à des réseaux bancaires ou des compagnies d’assurance
  • les conseillers indépendants
  • ou encore les conseillers rattachés à des réseaux spécialisés

 

On compte beaucoup de CGP rattachés à des réseaux bancaires ou des compagnies d’assurances. Ce sont généralement ceux qui proposent des solutions intéressantes dans le cadre d’une gestion autonome de l’épargne, puisqu’ils sont spécialisés dans le domaine. Néanmoins, il leur est souvent reproché de se consacrer uniquement à l’offre de leur entreprise, ne permettant pas un large choix d’options.

Les conseillers en gestion de patrimoine qui sont rattachés à des réseaux spécialisés, eux, peuvent offrir des solutions plus variées. Habituellement associés aux groupes Vaolréa, Thésaurus ou Keys, ces conseillers peuvent facilement obtenir l’avis de spécialistes pour satisfaire les besoins et demandes précises de leurs clients. Ils peuvent donc tout à fait fournir des réponses sur des problématiques juridiques ou fiscales. 

Ils possèdent également un portefeuille de produits divers et variés qui leur permettent de proposer des solutions personnalisées en fonction des besoins de leurs clients. Bien entendu, chaque vente est commissionnée et peut donc influencer le choix de proposition du professionnel. 

Les indépendants, aussi appelés CGPI, sont eux, plus libres de leurs faits et gestes. En effet, puisqu’ils ne sont pas rattachés à une entité, ils sont libres de choisir eux-mêmes leurs partenaires et les produits qu’ils proposent à leurs clients. 

Ils sont souvent rémunérés à la commission puisque la facturation d’honoraires n’est pas encore très bien assimilée par la clientèle. Certains produits peuvent donc être plus poussés que d’autres, comme pour les conseillers de réseaux spécialisés.

Pour avoir plus de visibilité, de plus en plus de CGP s’associent pour former des cabinets. Généralement accompagnés de professionnels complémentaires, ce procédé leur permet de ne plus être isolé et d’avoir un carnet d’adresses plus vaste. 

Choisir un bon conseiller en gestion de patrimoine, comment faire ? 

 

Le premier conseil que l’on peut vous donner, c’est de choisir quelqu’un en qui vous avez entièrement confiance. En effet, en dehors du fait qu’il s’agit d’une fonction qui a accès à vos informations personnelles, c’est également un professionnel qui peut complètement changer votre vie. Et ce changement peut-être tout aussi bénéfique que négatif. Il faut donc se tourner vers quelqu’un qui sait vous écouter et vous conseiller au mieux en fonction de vos attentes et besoins. Il faut également que cette personne vous fournisse des explications claires et cohérentes. 

Beaucoup de professionnels du patrimoine sont spécialisés dans un domaine en particulier, il va de soi qu’il vous faut quelqu’un qui sache répondre à vos interrogations. Les stratégies, en fonction des connaissances de chacun, peuvent grandement différer. C’est pour cette raison qu’il est important de choisir quelqu’un qui connaisse réellement le type de produit que vous possédez. 

La spécialisation peut également permettre d’avoir un avis plus pointu sur certains sujets compliqués. Inutile de préciser qu’il ne vaut mieux pas choisir un spécialiste de l’optimisation fiscale si vous souhaitez investir en bourse, par exemple. 

 

Quelles sont les réglementations concernant le conseil en gestion de patrimoine ?

Le conseil en gestion de patrimoine n’est pas un domaine réglementé, néanmoins il est soumis à de nombreuses autorisations. Tout comme les professionnels de l’immobilier, le CGP doit être enregistré dans une ou plusieurs catégories :

  • Conseiller en Investissement financier s’il vend des produits financiers
  • Courtier en assurance s’il propose des assurances vie
  • Agent Immobilier titulaire de la carte T s’il vend des biens immobiliers
  • Intermédiaire ou mandataire en opérations de banques et services de paiement s’il s’agit d’un courtier en crédit
  • D’un point de vue juridique, il doit être titulaire de la compétence juridique appropriée pour dispenser des conseils et consultations juridiques

Comme indiqué plus haut, pour obtenir ces autorisations il faut que le CGP détienne impérativement certains diplômes. Il doit également suivre régulièrement des formations qui lui permettent de se tenir informé des dernières pratiques et des nouvelles réglementations. À savoir que le CIF, conseiller en investissement Financier, est contrôlé par l’Autorité des marchés financiers qui s’assure de surveiller les marchés financiers, la protection et l’information des particuliers en matière d’épargne et la régulation des opérations financières. L’organisation participe également à l’harmonisation des réglementations financières d’un point de vue européen et international. 

Il doit détenir au minimum un diplôme niveau BAC+2 dans le domaine de l’économie ou du droit ou une expérience de deux ans dans le domaine. Pour ce qui est du statut d’agent immobilier, il faut également un BAC+2 ou équivalent dans le secteur de l’immobilier ou un BAC+3 en économie, droit ou gestion. 

À chaque fois qu’un nouveau client se présente et souhaite un rendez-vous, il doit pouvoir consulter le DER, document d’Entrée en Relation. Ce document permet de connaître les qualifications du conseiller et savoir à quelles entreprises il est relié. Un bilan écrit doit être rédigé pour tout client à qui il peut, par la suite, faire une proposition. Dans ce bilan, l’analyse et les propositions doivent être inscrites et soumises à l’accord du client. 

Quels sont les critères pour consulter un conseiller en gestion de patrimoine ? 

Aujourd’hui, de nombreux produits comme le livret A peuvent convenir aux particuliers qui souhaitent économiser et gagner de l’argent. Néanmoins, lorsque ce genre de produits d’épargne ne suffisent plus, ils peuvent se tourner vers des professionnels du patrimoine comme des CGP. 

À noter qu’avoir un patrimoine conséquent n’est pas un critère pour faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine. 

La capacité d’épargne, elle, a même tendance à primer sur le reste. Un particulier qui n’a pas encore débuté dans l’investissement locatif ou immobilier peut faire appel à un gestionnaire de patrimoine s’il sait épargner. Grâce à cette épargne, le professionnel pourra lui conseiller des investissements et l’aider à faire augmenter ses économies. 

Il pourra également, en cas d’achat, l’aider à programmer son investissement immobilier et trouver un financement. 

À l’inverse, les personnes ayant déjà un patrimoine conséquent, mais de faibles revenus peuvent aussi faire appel à un CGP. Il pourra les accompagner dans la gérance de leur patrimoine ainsi que de leur liquidité. 

Vous l’aurez compris, le CGP est capable de s’adapter en fonction des situations et de vous accompagner tout au long de votre parcours, que vous souhaitiez faire des investissements immobiliers, locatifs ou encore des placements en bourse. 

Il vous fournit dès le début une analyse complète de votre patrimoine grâce au bilan patrimonial et vous propose ensuite différentes propositions pour faire fructifier celui-ci. L’idée lorsque l’on fait appel à un gestionnaire de patrimoine est d’avoir un accompagnement personnalisé pour pouvoir obtenir des bénéfices sur ses placements ou investissements. 

Il permet à certains particuliers qui n’y connaissent rien de simplifier leurs démarches et de vulgariser des termes qu’ils ne comprennent pas forcément.