29 mars 2019
Comments: 0

Louer sa résidence secondaire : Comment procéder ?

 

 

 

 

Les beaux jours arrivent et vous disposez d’une résidence secondaire que vous utilisez très peu. Vous faites le lien ? Les futurs vacanciers vont d’ici très peu de temps choisir leur destination de vacances et partir à la recherche d’une location. Alors pourquoi ne pas leur proposer la vôtre ? Cela vous apporterait une source de revenus complémentaires et réduirait vos dépenses (impôts locaux, taxes foncières, taxes d’habitation, etc…), tout en ne laissant pas votre appartement ou votre maison à l’abandon.

Mais comment procéder ? Existe-t-il des règles d’or en matière de location saisonnière ? Réponse

 

Louer sa résidence secondaire : Comment procéder ?

Que ce soit un appartement en province ou une maison de vacances, proposer son bien à la location saisonnière ne s’improvise pas.

Dans un premier temps il convient de choisir la période de l’année durant laquelle vous allez proposer votre résidence secondaire à la location. Bien évidemment, certaines périodes sont très appréciées par les locataires. On enregistre en effet un pic de demandes de locations en période de vacances scolaires (mois de juillet et août, vacances d’hiver, vacances de pâques etc…) En louant votre résidence secondaire à cette période vous vous assurez de louer à coup (presque) sûr.

Certaines villes, selon où elles sont situées attirent les vacanciers à des périodes bien précises de l’année. Ainsi des villes comme Nice ou le Cap d’Agde sont très prisées l’été par exemple. A noter tout de même que certaines villes bénéficient d’un fort taux de réservation de locations saisonnières toute l’année. On peut ainsi citer les villes de Paris, Lyon ou Bordeaux.

Il convient alors d’observer ce qu’il se passe dans votre ville afin de déterminer le moment le plus opportun pour louer !

Savoir quand louer c’est bien, mais attirer les vacanciers, c’est également primordial ! Votre location doit ainsi répondre à toutes les exigences (ou presque) des locataires. Elle doit contenir tous les équipements nécessaires et indispensables pour le confort des locataires (appareils électroménagers, bonne literie, sèche-cheveux, table à repasser, WIFI etc …). Vérifiez bien au préalable que l’ensemble du matériel fonctionne avant l’arrivée du locataire pour éviter tout désagrément.

 

Parlons argent maintenant. Et oui, à quel prix allez-vous proposer votre location saisonnière ?

 

Quel prix pour ma location saisonnière 

Comment fixer le loyer d’un bien immobilier que vous louez en tant que résidence secondaire ? C’est une question importante. En effet, il faut fixer le montant du loyer avec soin.

Le prix d’une location peut varier du simple au double selon l’endroit et surtout selon la période. Comme on l’évoquait plus haut, les vacances scolaires sont particulièrement appréciées et prisées pour de la location saisonnière. Le niveau et le nombre de prestations proposées peuvent également faire grimper le prix de votre location. Vous louerez plus cher une maison si elle dispose d’une piscine par exemple. Selon Abritel (plateforme en ligne de réservation de vacances entre particuliers) une piscine peut, selon les régions, majorer le loyer hebdomadaire jusqu’à 800 €.

Au-delà des équipements tels que les piscines, le prix peut varier selon le nombre de lits dont vous disposez, les attractions proches (parcs d’attractions etc…), la vue, ou encore la présence d’une place de parking.

A noter tout de même qu’il faut veiller à ne pas voir trop grand en fixant un prix très (trop) élevé pour votre location. Cela peut vous faire passer à côté d’un bon nombre de locataires. Voyez ce que vos “concurrents” font, c’est-à-dire quels sont les prix pour des locations similaires à la vôtre.

 

Une fois l’état des lieux d’entrée réalisé, il convient de demander à votre locataire le versement d’un dépôt de garantie, aussi appelé caution, à hauteur d’un tiers du prix de la location pour vous protéger en cas de dégradations éventuelles.

 

Doit-on souscrire une assurance pour une location saisonnière ?

En premier lieu, il convient de contacter son assureur pour lui faire part des changements dans l’usage de votre résidence secondaire. Il vous présentera les différentes garanties spéciales qui existent et auxquelles vous pouvez souscrire.

Notez également que le contrat de location est à remplir avec soin car c’est lui qui fait état de la situation et surtout, c’est l’élément à partir duquel les éventuels litiges pourront se résoudre entre les deux parties. Il détermine le règlement, la durée et la validité de l’offre de location.

Tout comme en location classique, la réalisation d’un état des lieux (d’entrée et de sortie) est une étape indispensable de la location saisonnière, vous permettant de vous assurer que tout est en place et qu’aucune dégradation n’a été faite, en comparant l’état des lieux d’entrée à celui de sortie.

 

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans l’aventure de la location saisonnière !

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.