Les nouvelles règles pour la location saisonnière

Les nouvelles règles pour la location saisonnière

Locations saisonnières, les règles à suivre

Le Covid : Quelles sont les nouvelles règles qui s’appliquent à vos locations saisonnières ? 

 

Cette année encore, la période estivale est au cœur de la crise sanitaire qui nous touche depuis bientôt un an et demi. De nombreuses mesures ont été mises en place au cours de l’année pour limiter la diffusion et la transmission du virus. Depuis peu et en prévision de la période estivale, de nouvelles réglementations ont été instaurées concernant la location saisonnière. Nous vous expliquons quelles sont ces mesures et comment les respecter pour assurer au mieux la gestion de vos locations saisonnières.

 

De nouvelles règles sanitaires ont été mises en place pour assurer la sécurité de vos futurs locataires

 

L’Union Nationale pour la promotion de la location de vacances a tranché et déterminé un protocole strict de désinfection. Chaque logement occupé durant la période estivale doit être désinfecté avant et après chaque visite. Les principales zones à désinfecter sont les zones dites de contact (plan de travail, chaises, fauteuils, canapé, table, interrupteurs, poignées de portes…) ainsi que les sols. Pour effectuer correctement la désinfection, vous devez obligatoirement utiliser de la javel diluée à 0,5% de chlore actif (1 litre de javel à 2,6% pour 4 litres d’eau froide) ou un virucide qui respecte les normes EN 14476. 

 

Cette étape, bien que contraignante, est indispensable pour pouvoir louer en toute sécurité les différents logements saisonniers que vous possédez. De plus, il s’agit désormais d’un argument de vente utilisé par plusieurs sites de location qui peut faire la différence. 

 

Il est également conseillé, en plus de la désinfection, d’espacer les départs et arrivées des clients d’au moins 6 heures. 

 

Les démarches administratives qui complètent la location de bien saisonnier

 

Même si ce n’est pas réellement lié au coronavirus, les démarches administratives sont également de rigueur cette année.

 

En fonction de la zone, du nombre d’habitants ou de son emplacement, il est possible que vous deviez demander une autorisation pour que le bien soit loué de façon saisonnière. Cette obligation ne s’applique pas dans certains cas, par exemple dans le cas d’une résidence principale qui est louée en saison moins de 120 jours. Néanmoins, ces règles peuvent changer en fonction de la ville où le bien se trouve. 

 

Toutes les locations saisonnières qui ne sont pas des résidences principales doivent être déclarées en meublé auprès de la mairie où elles sont situées. 

 

Selon les villes, plus ou moins touristiques, des sites internet sont également mis à disposition pour déclarer le nombre de nuits commercialisées. Ce système permet également de pouvoir s’acquitter de la taxe de séjour qui est obligatoire.

 

Concernant la politique d’annulation en période Covid, celle-ci dépend de l’entreprise

 

En effet, les politiques d’annulation peuvent varier en fonction des entreprises, mais aussi et surtout des restrictions gouvernementales. Si un confinement est annoncé durant la période de location, celle-ci ne peut pas avoir lieu. Il faudra donc prévoir une alternative pour les locataires : un remboursement en totalité ou un avoir permettant à ces derniers de réserver de nouveau plus tard. 

 

Pour s’adapter au mieux aux conditions actuelles, il est conseillé de mettre en place des politiques spécifiques au coronavirus. Les contrats Covid, qui contiennent des clauses spécifiques concernant les coronavirus, fleurissent ces dernières semaines. 

 

Une note encourageante concernant l’avenir de la gestion de location saisonnière

 

Malgré un contexte économique et sanitaire compliqué, l’industrie du tourisme a su rebondir et conserver une croissance constante au fil des années. Même si la période est particulièrement difficile, les experts annoncent qu’il est peu probable que l’épidémie modifie radicalement la tendance actuelle. 

 

Certains sondages réalisés en France montrent que 69% des Français partiront en France cette année pour limiter les risques. Et 39% des voyageurs souhaitent opter pour une location saisonnière, soit 3% de plus que l’année précédente. Un comportement qui semble se généraliser, même pour les habitués des voyages à l’étranger. Cette forte hausse de vacanciers français en France est bénéfique, aussi bien pour les petites et grandes structures.

 

Le voyage de dernière minute est également une des grandes nouveautés et tendances de cette année 2021.

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !