A quoi engage vraiment une offre d’achat ?

A quoi engage vraiment une offre d’achat ?

 

 

 

Après plusieurs recherches, vous avez enfin trouvé le bien immobilier de vos rêves. Mais vous savez qu’en matière d’immobilier la demande est souvent supérieure à l’offre alors, pour ne pas que ce bien vous échappe vous vous empressez de faire une offre d’achat au vendeur.

Savez-vous à quoi cela vous engage-t-il vraiment ? Pouvez-vous revenir en arrière par la suite ? Nous faisons le point.

 

L’offre d’achat : un engagement juridique ?

 

L’offre d’achat, aussi couramment appelée promesse d’achat vous permet d’indiquer au vendeur que vous êtes très intéressé(e) par la maison ou l’appartement qu’il propose à la vente. Vous manifestez ainsi clairement votre envie de l’acquérir à un prix arrêté.

 

Une offre d’achat constitue bien un acte juridique aux yeux de la loi.

A noter tout de même que l’acheteur est engagé uniquement lorsque le vendeur a accepté son offre d’achat. Il est en effet considéré qu’il y a accord sur “le prix et la chose”. 

A noter : Au départ l’offre d’achat constitue un acte unilatéral.

 

Important :

Une offre d’achat se distingue du compromis de vente. En effet, avec ce dernier le vendeur s’engage à vendre le bien immobilier et de son côté, le futur acquéreur s’engage également à acheter ce bien au prix convenu entre les deux parties. Le compromis de vente est alors un acte dit synallagmatique, c’est-à-dire que les deux parties, vendeur et acquéreur s’engagent tous les deux pour la vente.

 

Quelles sont les mentions à apporter à l’offre d’achat ?

L’offre d’achat n’a strictement aucune valeur juridique si elle est simplement verbale. Il faut procéder à une offre écrite. Si la forme de l’offre d’achat est libre, certains éléments importants doivent tout de même être mentionnés dans le contrat comme : les noms et prénoms des deux parties du contrat, la description détaillée du bien et son prix de vente, le délai de validité de l’offre, et pour finir, les modalités de la réponse du vendeur.

 

Et que se passe-t-il ensuite ? 

 

Une fois que l’offre d’achat est acceptée  (acceptation expresse, c’est-à-dire écrite) par le vendeur du bien immobilier en question, le compromis de vente peut ensuite être signé.

Dès lors, vous êtes engagé(e) sur cette vente. Si, pour une raison X ou Y vous changez d’avis et que vous souhaitez annuler votre acquisition du bien, le vendeur pourra être en mesure d’attendre des dommages et intérêts.

Pour finir il est important de rappeler que l’offre d’achat ne doit jamais s’accompagner du versement d’une somme d’argent, auquel cas l’acte peut devenir nul.

 

 

 

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

L'IA et la gestion locative
|
5 utilisations de l'IA dans la gestion locative
Sommaire L’Intelligence Artificielle (IA) peut simplifier considérablement la gestion locative, en automatisant de nombreuses tâches fastidieuses et...
La carte G
|
Gestion locative : qu’est-ce que la Carte G et à quoi sert elle ?
Sommaire La gestion locative est un secteur très réglementé qui doit respecter des règles précises, notamment celles...
Comment signer plus de mandats de gestion locative mandat de gestion
|
Comment rentrer des mandats de gestion ?
Découvrez la structure de la méthode à déployer pour assurer le développement de votre volume de mandats des gestion locative
Comment booster la communication digitale de son agence immobilière en 2023 ?
|
Comment booster la communication digitale de son agence immobilière en 2023 ?
Janvier est le mois des bonnes résolutions. Alors, si vous avez enfin décidé de vous intéresser à...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais