Guide pratique : comment fixer le prix d’un loyer

Sommaire

Fixer le prix d’un loyer est une étape cruciale pour tout propriétaire souhaitant mettre son bien en location. Il est important de trouver le juste milieu entre un montant trop élevé, qui pourrait décourager les locataires potentiels, et un loyer trop bas, qui pourrait nuire à la rentabilité de votre investissement immobilier.

Pour vous aider à déterminer le bon prix, voici un guide détaillé des différents critères à prendre en compte lors de la fixation du loyer.

La localisation du logement pour fixer le prix d'un loyer

La localisation du bien est l’un des critères les plus importants pour fixer le prix d’un loyer. En effet, selon la ville, le quartier ou même la rue où se trouve le logement, la demande et le niveau des loyers peuvent varier considérablement. Ainsi, pour fixer le bon prix, il convient de bien connaître son marché local et de se renseigner sur les loyers pratiqués dans le secteur.

L'attractivité de la zone géographique

Les zones les plus attractives, comme les grandes villes et les quartiers prisés, affichent généralement des loyers plus élevés que les zones rurales ou moins dynamiques. Les commerces, les transports, les écoles et les lieux de travail situés à proximité sont autant de facteurs qui influencent la demande et donc le prix du loyer.

La comparaison avec les loyers du voisinage

Pour fixer un loyer conforme au marché, il est essentiel de comparer votre bien aux logements similaires situés dans le même secteur. Vous pouvez consulter les annonces immobilières ou vous renseigner auprès des agences et des professionnels de l’immobilier pour connaître les loyers pratiqués.

Fixer le prix d'un loyer : les caractéristiques du logement

Le prix d’un loyer dépend également des caractéristiques intrinsèques du logement. Pour fixer un montant adapté, vous devez prendre en compte la superficie, le nombre de pièces, l’état général du bien et les équipements disponibles.

La surface habitable

La superficie du logement est un critère essentiel pour fixer le loyer. Plus la surface est importante, plus le loyer sera élevé. Il est important de mesurer précisément la surface habitable en respectant la loi Boutin (surface Carrez pour les copropriétés) afin de proposer un loyer en adéquation avec la réalité du marché.

Le nombre de pièces et la configuration du logement

Le nombre de pièces et la configuration du logement influencent également le prix du loyer. Un appartement disposant de plusieurs chambres sera généralement plus cher qu’un studio ou un deux-pièces. De même, une maison avec jardin et garage affichera un loyer supérieur à celui d’une maison mitoyenne sans extérieur.

Location vide ou location meublée ?

Le choix entre louer un logement vide ou meublé peut avoir une influence significative sur le montant du loyer demandé. En effet, la mise à disposition d’un logement meublé implique la présence d’un mobilier et d’équipements, ce qui représente un investissement supplémentaire pour le propriétaire. 

Par conséquent, les loyers demandés pour les logements meublés sont généralement plus élevés que pour les logements vides. En revanche, louer un logement vide peut présenter certains avantages, notamment pour les locataires qui souhaitent personnaliser leur espace de vie ou pour ceux qui possèdent déjà leur propre mobilier. 

En fin de compte, le choix entre un logement vide ou meublé dépendra des besoins et des préférences du locataire, ainsi que du montant de loyer qu’il est prêt à payer.

L'état général du logement et les équipements

Un logement en bon état, bien entretenu et équipé (cuisine aménagée, double vitrage, chauffage performant…) pourra se louer plus cher qu’un bien vétuste ou nécessitant des travaux. N’oubliez pas de prendre en compte la performance énergétique du logement dans votre calcul, car cela peut fortement influencer la décision des locataires.

fixer le prix d'un loyer

Les obligations légales et les aides au logement

En tant que propriétaire, vous devez respecter certaines règles légales pour fixer le prix d’un loyer. De plus, vous pouvez également prendre en compte les différentes aides au logement dont les locataires peuvent bénéficier.

L'encadrement des loyers en zone tendue

Dans certaines villes, un dispositif d’encadrement des loyers est en vigueur. Celui-ci fixe un loyer maximum autorisé en fonction de la surface et de l’année de construction du logement. Si votre bien se situe dans une zone concernée par cet encadrement, vous devrez impérativement tenir compte de ces plafonds pour fixer votre loyer.

L’encadrement des loyers en zone tendue vise à réguler les prix du marché locatif dans les zones où la demande est très élevée par rapport à l’offre de logements. Pour fixer le montant du loyer, il faut se référer à la grille de référence mise en place par la loi. Cette grille fixe un loyer de référence ainsi qu’un loyer de référence majoré. Le loyer de référence correspond au montant moyen des loyers pratiqués dans le quartier pour des logements similaires, tandis que le loyer de référence majoré peut être appliqué dans certains cas, comme pour les logements rénovés ou meublés.

L’interdiction d’augmenter les loyers entre deux locataires

Le montant du loyer en zone tendue est déterminé par celui du précédent locataire. Toutefois, certains exceptions permettent d’augmenter le loyer entre deux locataires : 

  • Si vous avez effectué des travaux d’amélioration ou de mise aux normes dont le montant est au minimum égal à la dernière année de loyer.
  • Si le bien immobilier est resté inoccupé depuis plus de 18 mois.

 

En dehors de ces zones tendues, vous pouvez fixer librement votre loyer.

Les aides au logement

Si vos locataires peuvent prétendre à des aides au logement, comme l’aide personnalisée au logement (APL) ou l’allocation de logement sociale (ALS), cela peut vous permettre de proposer un loyer légèrement supérieur tout en restant accessible pour les locataires concernés.

L’investissement d’un bien en Pinel pour fixer le prix d'un loyer

La loi Pinel offre une réduction d’impôt sur le revenu aux investisseurs immobiliers qui achètent un bien locatif neuf ou en état futur d’achèvement. En échange de cette réduction d’impôt, les investisseurs s’engagent à louer leur bien immobilier pendant une durée minimale de 6 ans à un loyer plafonné.

L’impact sur la fixation du loyer est donc important pour les investisseurs en loi Pinel. En effet, ils doivent respecter les plafonds de loyers fixés par la loi en fonction de la zone géographique dans laquelle se situe le bien immobilier. Cela permet de favoriser l’accès au logement dans les zones tendues et de réguler les loyers. La loi Pinel offre tout de même des avantages non négligeables :

  • Réduction d’impôt sur le revenu
  • Possibilité de louer à un membre de sa famille
  • Possibilité de louer à un ascendant ou descendant, sous certaines conditions
  • Acquisition d’un bien immobilier neuf ou rénové de qualité
  • Revente possible à tout moment
  • Location facilitée grâce à l’encadrement des loyers et à la forte demande de logements dans les zones tendues.

Le plafonnement des loyers à Paris

Depuis juillet 2019, le plafonnement des loyers à Paris est une mesure qui limite la hausse des loyers lors d’une relocation ou d’un renouvellement de bail dans certaines zones de la ville. Pour fixer le montant du loyer dans le cadre de cette mesure, il faut se référer à un loyer de référence qui est établi par quartier et par type de logement. Ce loyer de référence est ensuite comparé au loyer demandé par le propriétaire. Si le loyer demandé dépasse le loyer de référence, une réduction peut être appliquée jusqu’à un plafond maximal fixé à 20% au-dessus du loyer de référence. 

En cas de non-respect de ces règles, le locataire peut contester le montant du loyer et demander une baisse. Il est donc important de bien connaître le quartier où se trouve le logement et de consulter les loyers de référence en vigueur avant de fixer le montant du loyer.

Besoin d'un logiciel pour gérer vos biens ?

Adapter son offre à la demande pour fixer le prix d'un loyer

Pour fixer le prix d’un loyer, il est également important de s’adapter à la demande locative et aux attentes des locataires potentiels. Pour cela, vous pouvez mettre en avant certains aspects de votre bien ou proposer des services complémentaires.

Proposer un logement meublé

Les appartements meublés sont généralement loués plus chers que les logements vides, car ils offrent un confort supplémentaire aux locataires.

Inclure certaines charges dans le loyer

Si vous incluez certaines charges (eau, chauffage, électricité) dans le loyer, cela peut rendre votre offre plus attractive et justifier un montant légèrement supérieur.

Mettre en avant les atouts du logement

N’hésitez pas à valoriser les points forts de votre bien (exposition, luminosité, calme…) pour séduire les locataires et leur donner envie de payer un loyer adapté à ces qualités.

En conclusion, fixer le prix d’un loyer nécessite une analyse approfondie des caractéristiques du bien, de sa localisation, de sa valeur locative et des obligations légales avant la mise en location. Prenez le temps de vous renseigner sur le marché immobilier local et de comparer votre logement avec ceux du voisinage pour déterminer un loyer juste et attractif pour les locataires dans l’objectif d’une signature du bail dans les plus bref délais.

Comment fixer les charges locatives ?

Après avoir défini son loyer hors charges, il convient de déterminer les charges locatives, les modalités de révision et leur montant. Selon le type de bail proposé, les charges locatives peuvent être au choix du propriétaire bailleur fixées au forfait ou au réel. Dans ce cas, une provision pour charges est payée chaque mois par le locataire. Le bailleur établit une fois par an le récapitulatif des charges et procède au rappel de charges éventuelles (ou au remboursement).

Ainsi, fixer le loyer n’est pas si simple que cela. Tout investisseur immobilier doit garder en tête les récents changements législatifs avant de monter un plan de financement sur 15 ou 20 ans.

Optez pour la solution qui fait la différence !

Partager le post :

Découvrir plus :

Etat des lieux sortie
|
L'état des lieux de sortie pour le professionnel de l'immobilier : un processus incontournable
Sommaire Le domaine de l’immobilier est en constante évolution, et les professionnels doivent rester à jour sur...
Etat des lieux d'entrée dans un logement
|
Tout savoir sur l'état des lieux d'entrée dans un logement
Sommaire La location d’un logement est une étape importante pour de nombreux individus, qu’il s’agisse d’être locataire...
Comprendre quand et comment avertir son locataire d'une augmentation de loyer
|
Comprendre quand et comment avertir son locataire d'une augmentation de loyer
Sommaire La relation entre propriétaires et locataires est régie par des règles bien précises en matière d’augmentation...
Copie de Photos blog (5)
|
Les outils indispensables pour un gestionnaire immobilier
Sommaire Les professionnels de l’immobilier, dans leur journée, sont confrontés à de nombreuses tâches. Ces tâches peuvent...