Le bailleur peut-il imputer des frais à un locataire qui paye en retard ?

Les relations entre locataire et propriétaire bailleur peuvent parfois être compliquées et certains “thèmes” sont particulièrement empreints aux litiges entre les deux parties. La principale et première cause de discordance est bien évidemment le loyer impayé ou le retard de paiement. Dès lors, que peut faire le propriétaire bailleur ? Peut-il agir et imputer des frais au locataire ? Réponse.

Le bailleur peut-il imputer des frais à un locataire qui paye son loyer en retard ?

Dans un monde idéal le locataire payerait son loyer en temps et en heure chaque mois, à la date préalablement indiquée dans le contrat de location. Mais dans la réalité, il peut arriver que le locataire tarde à verser le montant de son loyer (pour X ou Y raison : difficulté de paiement, oubli, imprévu etc…). Dès lors, le propriétaire bailleur se retrouve lésé. Comment peut-il agir ?

Dans un premier temps, lorsque le bailleur s’aperçoit d’un retard dans le versement du loyer, il doit adresser un simple courrier de relance au locataire lui rappelant ses obligations.

C’est une solution dite à l’amiable. En ce qui concerne des frais éventuels que le bailleur pourrait imputer au locataire pour s’indemniser du préjudice subi, tout dépend de la date de signature du contrat de location.

En effet, dès lors que le contrat est signé depuis le 27 mars 2014, le bailleur ne peut pas appliquer de frais supplémentaires au locataire.

La loi est très claire à ce sujet : “Une clause autorisant le propriétaire bailleur à percevoir des pénalités en cas d’infraction au contrat de location est abusive. Elle peut être dénoncée devant le tribunal d’instance dont dépend le logement ».

Pour les baux signés avant le 27 mars 2014 renouvelés ou tacitement reconduits, c’est la même chose. Aucun frais ne peut être imputé au locataire.

Néanmoins, le bailleur peut agir si le contrat de location a été signé avant le 27 mars 2014, et qu’il a été ni renouvelé, ni tacitement reconduit depuis.

En effet, dans ce type de situation, une pénalité peut être appliquée au locataire “mauvais payeur” par le propriétaire en cas de retard.

Si les démarches à l’amiable réalisées par le propriétaire bailleur ne suffisent pas et que les retards de paiement du loyer se répètent, ce dernier est à même de ne pas renouveler le contrat de location avec le locataire mauvais payeur, pour motif légitime et sérieux, et ce quelle que soit la date à laquelle le contrat de location a été signé.

Avec un logiciel de gestion locative, vous pouvez facilement gérer tout ce qui concerne vos locations comme les impayés, la création ou le renouvellement des contrats de location, les appels de loyers et bien plus encore ! Une solution digitale telle que LOCKimmo vous accompagne dans vos tâches quotidiennes et vous aide à gagner un temps précieux. 

frais de relance loyer

Optez pour la solution qui fait la différence !

Partager le post :

Découvrir plus :

Etat des lieux sortie
|
L'état des lieux de sortie pour le professionnel de l'immobilier : un processus incontournable
Sommaire Le domaine de l’immobilier est en constante évolution, et les professionnels doivent rester à jour sur...
Etat des lieux d'entrée dans un logement
|
Tout savoir sur l'état des lieux d'entrée dans un logement
Sommaire La location d’un logement est une étape importante pour de nombreux individus, qu’il s’agisse d’être locataire...
Comprendre quand et comment avertir son locataire d'une augmentation de loyer
|
Comprendre quand et comment avertir son locataire d'une augmentation de loyer
Sommaire La relation entre propriétaires et locataires est régie par des règles bien précises en matière d’augmentation...
Copie de Photos blog (5)
|
Les outils indispensables pour un gestionnaire immobilier
Sommaire Les professionnels de l’immobilier, dans leur journée, sont confrontés à de nombreuses tâches. Ces tâches peuvent...