Les changements à prévoir dans l’immobilier en 2022

Les changements à prévoir dans l’immobilier en 2022

Quels sont les changements à prévoir dans l’immobilier en 2022 ? 

 

Chaque année, de nouveaux dispositifs et lois entrent en vigueur le 1er janvier. Crédit immobilier, prêt à taux zéro ou encore rénovation énergétique, nous vous proposons un tour d’ensemble des petits et grands changements qui vont s’opérer en 2022.

 

l'immobilier en 2022

 

Le crédit immobilier

 

Si vous comptez demander un crédit immobilier en 2022, sachez que les règles concernant ce dernier vont se durcir. En effet, les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) vont entrer en vigueur le 1er janvier 2022 et bousculer nos habitudes. Tout d’abord, la durée du crédit immobilier ne pourra plus excéder 25 ans. Une dérogation est prévue pour les achats sur plan, néanmoins celle-ci ne sera que de 2 ans et permettra de faire un emprunt immobilier sur 27 ans. Autre point, le taux d’endettement sera limité à 35%, assurance emprunteur incluse. Et si les établissements financiers ne mettent pas en pratique les recommandations du HCSF, ils se risqueront à des blâmes et de sévères amendes. 

 

Prêt à taux zéro ou PTZ

 

Le prêt à Taux Zéro est accessible sous certaines conditions pour les ménages à revenus modestes et intermédiaires. Il permet de financer une partie de leur achat pour des prêts de 20 à 25 ans, sans avoir d’intérêt à rembourser. S’il devait disparaître en 2022, le gouvernement a annoncé que ce dispositif allait être reconduit jusqu’à fin 2023 sans changement des conditions d’éligibilité. 

 

Comme dit plus haut, pour y avoir le droit, vos revenus ne doivent pas être supérieurs à un certain montant. Vous devez également acheter un bien immobilier neuf en zone tendue ou bien un logement ancien, sous condition de faire des travaux dans celui-ci à hauteur de 25% du montant de l’opération. 

 

Rénovation énergétique

 

La lutte contre les passoires thermiques reste une des préoccupations du gouvernement en 2022. C’est pour cette raison que 2 milliards d’euros seront alloués à MaPrimeRénov’ pour accompagner les propriétaires dans leurs travaux de rénovation. Si vous hésitiez encore, c’est le bon moment pour vous lancer ! La création d’un Prêt avance rénovation sera également mis en place en janvier pour permettre aux propriétaires âgés de financer le reste à charge de leurs travaux de rénovation. Ce prêt sera garanti par l’État à hauteur de 75% ! 

 

Pour faciliter vos recherches et surtout, synthétiser toutes les aides à la rénovation énergétique de France, le gouvernement va lancer un service dédié : France Rénov’. Ce service, effectif à compter de janvier 2022, aura un site internet, mais aussi un numéro de téléphone, le 0 808 800 700. Toutes les informations communiquées par ce service vous permettront d’en savoir plus sur la prise en charge de vos travaux de rénovation. 

 

La défiscalisation

 

Une autre chose reconduite 2022, la loi Pinel ! Ce dispositif qui succède à la loi Duflot permet de réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier neuf. Même s’il est reconduit, vous ne pourrez profiter de ses avantages fiscaux que jusqu’au 31 décembre 2022. Ensuite, les critères vont se durcir et l’avantage fiscal ne sera plus le même. Plusieurs changements vont s’effectuer dans les années à venir, notamment concernant les pourcentages de réduction d’impôt. Par exemple, la réduction d’impôt va passer de 12% à 10,5% sur 6 ans, de 18% à 15% sur neuf ans et de 21% à 17,5% sur 12 ans. À savoir que ces taux vont encore diminuer en 2024. Si vous êtes chanceux et que votre logement correspond à certains critères précis, vous pourrez être éligible au Pinel+. Ce dispositif vous permettra d’obtenir les mêmes avantages fiscaux qu’offre le dispositif actuel. 

 

Le dispositif Denormandie, réservé aux personnes qui achètent des biens anciens à rénover, sera également prolongé en 2022 et 2023. Tout comme le Pinel, il offre une réduction d’impôt allant de 12 à 21% pour une durée de location de 6 à 12 ans. Pour en bénéficier, c’est simple, il faut acheter dans l’une des 222 communes du programme Action Cœur de Ville. Second critère, les travaux engagés doivent permettre d’améliorer la performance énergétique de votre bien et représenter au moins de 25% du coût total de l’opération (achat et travaux compris).

 

Moins utilisé mais tout aussi intéressant, le dispositif Censi-Bouvard est également prolongé en 2022. Ce dispositif permet une réduction d’impôt de 11% sur neuf ans pour l’achat d’un logement neuf situé dans une résidence de services (étudiants, logements pour personnes âgées ou handicapées…) 

 

L’encadrement des loyers en 2022

 

Grâce à la loi Elan, l’encadrement des loyers peut être expérimenté jusqu’en 2023. Mais que signifie ce dispositif ? Il permet de limiter l’augmentation des loyers lorsque les biens sont remis sur le marché de la location ou bien lors du renouvellement des baux. Seuls les biens situés en zone tendue sont concernés, puisque la demande est tellement forte que les prix s’envolent. 

 

Petit à petit, de plus en plus de villes se laissent tenter par ce dispositif. Les dernières en date sont les communes d’Est Ensemble, en Seine-Saint-Denis, depuis le 1er décembre. D’ici mi-2022, Bordeaux et Montpellier devraient également appliquer l’encadrement des loyers.

 

Louer Abordable

 

Louer Abordable est une aide fiscale assez méconnue du grand public. Mise en place en 2017 par la ministre de l’époque Emmanuelle Cosse, elle souhaite offrir aux propriétaires bailleurs une compensation fiscale en échange d’une baisse de leur loyer. Comme le dispositif n’a pas suscité beaucoup d’intérêt, il va être complètement revu à compter de janvier 2022. 

 

Tout d’abord, le taux de réduction d’impôt ne sera plus soumis au territoire où vous louez votre bien. Ensuite, de nouveaux barèmes vont être mis en place pour permettre une plus grosse réduction d’impôt (entre 15% et 35% selon le type de location). 

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !