Changer d’assurance pour faire baisser son crédit immobilier

L’assurance emprunteur représente une partie importante de votre prêt immobilier. Parfois, changer d’assurance est indispensable pour faire baisser le coût du crédit immobilier.

Changer de contrat pour mieux faire baisser les frais d’assurance

L’assurance du crédit immobilier est souvent calculée en fonction du montant initial de l’emprunt. Ainsi, si le particulier ne change pas de contrat d’assurance, il s’acquittera d’un frais d’assurance fixe tous les mois. Le montant des frais d’assurance ne sera pas révisé à la baisse, et ce, même si de nombreux remboursements ont été effectués. En changeant d’assurance en cours de remboursement, le particulier fait baisser le montant de ses frais d’assurances, car ces derniers seront déterminés non plus en fonction du montant initial du prêt, mais du montant qui reste à rembourser.

En changeant de contrat d’assurance, le particulier bénéficie d’un taux d’assurance beaucoup plus faible. Les compagnies d’assurance déterminent souvent ce taux en fonction du montant du crédit immobilier à rembourser et de la durée du prêt.

Comme beaucoup de remboursements ont déjà été effectués, le montant du crédit immobilier à rembourser diminue, de même que la durée du remboursement. Le particulier a ainsi droit à un taux d’intérêt beaucoup plus faible, car il sera assuré pour un montant moins important que son prêt initial, et pour une durée beaucoup moins longue.

Selon les spécialistes, le fait de changer de contrat d’assurance permettrait au particulier d’économiser entre 500 et 700 euros par an, pour un contrat d’une durée allant jusqu’à 25 ans. Comme les tarifs varient d’une banque à l’autre, il convient de faire des comparaisons pour être sûr de faire le bon choix.

De nouvelles dispositions pour favoriser le changement d’assurance

Différentes dispositions légales ont été mises en place pour permettre au particulier de trouver une assurance emprunteur peu coûteuse. La première disposition est la loi Lagarde qui autorise la délégation assurance.

Ainsi, le particulier est libre de choisir une assurance emprunteur, autre que celui proposé par l’organisme prêteur. Il peut ainsi faire jouer la concurrence et sélectionner l’offre qui lui convient le mieux. L’institution financière qui propose le crédit immobilier ne peut refuser cette délégation assurance, sauf si elle n’offre pas les mêmes garanties qu’elle propose.

Si le particulier n’a pas trouvé une meilleure offre au moment de la souscription du crédit, la loi Hamon lui donne une autre possibilité de changer d’assurance emprunteur à tout moment durant la première année du crédit immobilier. S’il juge son contrat d’assurance actuel peu avantageux, le particulier est libre de le résilier à tout moment, et ce, sans s’acquitter de frais supplémentaires.

Les sénateurs, quant à eux, viennent de voter un nouveau texte de loi pour étendre cette possibilité sur le long terme. Selon ce texte de loi, le particulier peut changer son assurance de prêt immobilier à chaque date d’anniversaire de son contrat, et ce, pendant toute la durée du crédit immobilier. Cette nouvelle disposition sera valable pour tous les nouveaux contrats signés à compter du 1er mars 2017. Pour les particuliers qui ont signé leur contrat un peu plus tôt, il leur faudra attendre le 1er janvier 2018 pour bénéficier des nouveaux dispositifs du texte de loi.

Changer d’assurance : un contrat à garanties équivalentes est nécessaire

Le principal point à vérifier sur les contrats des autres assureurs est le niveau de garantie proposé. En effet, si le contrat d’assurance ne propose pas des garanties au moins équivalentes à celles que propose l’organisme emprunteur, celle-ci est libre de ne pas l’accepter. Une fois le niveau de garantie minimal exigé par l’organisme bancaire vérifié, le particulier peut choisir le contrat qui lui offre le niveau de protection qu’il souhaite. Certains contrats offrent en effet, plusieurs autres garanties qui peuvent alourdir inutilement le coût des primes d’assurances.

Avant de changer pour un autre contrat d’assurance, vérifiez que vous avez réellement besoin de toutes les garanties proposées. Si vous faites partie de ces personnes jugées à moindres risques, il est préférable d’opter pour un contrat d’assurance personnalisé. Si vous êtes jeune, en bonne santé et non-fumeur, par exemple, vous pouvez jouer de votre profil pour négocier le tarif de votre assurance. Comme vous n’êtes pas un client à risque, les compagnies peuvent vous octroyer des tarifs plus attractifs que ceux proposés aux clients classiques.

Optez pour la solution qui fait la différence !

Partager le post :

Découvrir plus :

Etat des lieux sortie
|
L'état des lieux de sortie pour le professionnel de l'immobilier : un processus incontournable
Sommaire Le domaine de l’immobilier est en constante évolution, et les professionnels doivent rester à jour sur...
Etat des lieux d'entrée dans un logement
|
Tout savoir sur l'état des lieux d'entrée dans un logement
Sommaire La location d’un logement est une étape importante pour de nombreux individus, qu’il s’agisse d’être locataire...
Comprendre quand et comment avertir son locataire d'une augmentation de loyer
|
Comprendre quand et comment avertir son locataire d'une augmentation de loyer
Sommaire La relation entre propriétaires et locataires est régie par des règles bien précises en matière d’augmentation...
Copie de Photos blog (5)
|
Les outils indispensables pour un gestionnaire immobilier
Sommaire Les professionnels de l’immobilier, dans leur journée, sont confrontés à de nombreuses tâches. Ces tâches peuvent...