Choisir le bon locataire

Choisir le bon locataire

Tout propriétaire bailleur souhaite trouver le meilleur locataire. Sa hantise est de ne pas percevoir les loyers et de retrouver un appartement dégradé. Cela reste heureusement marginal. Au moment de la signature d’un nouveau contrat de location, quelles sont les pièces justificatives que vous pouvez demander ? Comment choisir le bon dossier locatif ? 

On fait le point pour vous aider à choisir le bon locataire. 

Dossier locatif : quels documents demander au futur locataire ? 

Nous le disions précédemment, en tant que bailleur, vous allez demander au futur locataire intéressé par votre logement de fournir certaines pièces justificatives pour s’assurer qu’il est dans une situation stable, c’est-à-dire, qu’il sera en mesure de payer son loyer et ses charges tous les mois. Face aux abus de certains bailleurs, les pouvoirs publics ont limité et encadré les documents qu’un bailleur peut obtenir : 

  • une pièce d’identité : carte d’identité, permis de conduire, carte de séjour du futur locataire ;  
  • un justificatif du domicile actuel : attestation sur l’honneur de l’hébergeur actuel, la dernière quittance de loyer, dernier avis de taxe foncière ; 
  • un contrat de travail ou un justificatif de revenus professionnels pour les indépendants ainsi que les 3 derniers bulletins de paie. 
  • le dernier avis d’imposition

Les mêmes éléments peuvent être demandés à la personne qui se porte caution. 

Qu’est-il interdit de demander au futur locataire ?

Certains documents restent du domaine privé et il est impossible de les demander au futur locataire. On parle ainsi de documents comme : 

  • un relevé de compte bancaire, 
  • un RIB (relevé d’identité bancaire), 
  • une copie de la carte vitale, 
  • un extrait de casier judiciaire, 
  • une copie du carnet de santé, 
  • une attestation d’absence de crédit à la banque, 
  • une copie du jugement de divorce, etc.

 

De la même manière, certaines pratiques sont bien évidemment hors la loi : toute discriminétaion fondée sur la couleur, la religion, le sexe, l’âge… est répréhensible sur le plan pénal. 

Comment vérifier la fiabilité du locataire ? 

Que ce soit votre toute première mise en location ou que vous soyez un bailleur aguerri, le choix de chaque locataire est important et exige une vérification méticuleuse des documents présentés.

 

En effet, contrôler la fiabilité du dossier d’un locataire potentiel, c’est s’assurer qu’il soit en mesure de payer chaque mois son loyer. Les fraudes sont de plus en plus sophistiquées. 

Mais comment reconnaître un vrai dossier d’un dossier frauduleux ?

L’Etat met en place via sa plateforme en ligne un service de vérification des déclarations de revenus. En tant que propriétaire, vous renseignez le numéro fiscal et la référence du document fourni par le futur locataire. Vous pouvez voir simplement et rapidement si les informations concordent. 

Au-delà de ce dispositif du gouvernement, il existe quelques petites astuces pour vous assurer de l’authenticité d’un dossier locatif : 

  • Vérifiez dans un premier temps l’existence de la société ou de l’employeur du demandeur de location en vous rendant sur le site societe.com. 
  • N’hésitez pas à appeler ladite entreprise afin de vous assurer que l’employé est toujours en activité.
  • Demandez à consulter les documents originaux si les copies fournies vous semblent douteuses. 
  • Vérifiez sur les bulletins de paie que le numéro SIRET de l’entreprise est mentionné et que le numéro de sécurité sociale correspond aux informations d’identité mentionnées (les 7 premiers chiffres : sexe, année, mois et commune de naissance). 
  • Pour finir, le montant du salaire doit être cohérent avec le type d’emploi exercé et la taille de l’entreprise.

Comment choisir le bon locataire ? 

Des revenus correspondant à 3 fois environ le montant du loyer suffisent à assurer le paiement mensuel. Consacrer un tiers de ses revenus au logement est le ratio de la plupart des Français aujourd’hui. 

Au-delà des revenus, c’est la situation personnelle et professionnelle du locataire qui détermine sa longévité dans votre logement. Sécuriser le paiement du loyer peut se faire avec une caution d’une personne physique ou morale ou avec une garantie de loyers impayés (GLI). 

Il est important de rencontrer votre locataire ou d’avoir une totale confiance dans l’organisme qui gère vos biens locatifs. Le relationnel entre bailleur et locataire est une condition d’un contrat de location sans souci, qui dure longtemps. Vous louez un bien dans un immeuble occupé majoritairement par des personnes âgées ? Insistez sur le calme de l’immeuble et le voisinage paisible. Gérer les plaintes des voisins tous les week-ends est tout aussi pénible qu’un retard de paiement de loyer.

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !