La loi Denormandie

La loi Denormandie

La loi Denormandie est un dispositif d’incitation fiscal destiné aux investisseurs immobiliers. Il offre une réduction d’impôt en fonction de la durée de location proposée. Plusieurs conditions tenant au logement, à sa situation géographique et aux travaux réalisés sont nécessaires pour profiter de la réduction d’impôt. Initialement prévu jusqu’en 2021, le dispositif Denormandie restera ouvert aux acquisitions réalisées jusqu’au 31 décembre 2023.

Les conditions de la Denormandie

La localisation

La loi Denormandie a été mise en place dans 222 villes moyennes de France ayant signé les conventions “cœurs de ville” ainsi que dans les communes signataires des conventions de revitalisation du territoire avec l’Etat.

 

L’objectif du dispositif est d’inciter les investissements dans l’ancien pour une mise en location suite à une rénovation, principalement pour des biens immobiliers anciens dans les centres-villes qui sont vacants ou en mauvais état. Il concerne également la transformation d’un local en logement. 

 

Le saviez-vous ?

D’après une étude menée par l’INSEE en 2018, sur les 8% de logements vacants en France, 60% sont situés dans une commune ou dans une agglomération de taille moyenne, soit exactement le type de communes ciblées par le dispositif Denormandie. 

 

Sur un total de 222 villes françaises concernées par le dispositif Denormandie, 95 d’entre elles ont un taux d’annonces éligibles supérieur à 90 % et 194 un taux supérieur à 80 %.

 

Si l’on se concentre sur les régions, c’est en Lorraine qu’il y a le plus de logements éligibles au dispositif Denormandie, à hauteur de 92,5%. Le Limousin suit de près avec 92,4% de logements éligibles, puis la Champagne-Ardenne : 92,1%,  le Nord-Pas-de-Calais : 91,7 %, l’Auvergne 91,1 % et la Basse-Normandie : 90,4%.

Un bien immobilier avec travaux

Le budget consacré aux travaux pour la rénovation du bien ancien doit représenter 25 % du total de l’opération.

 

Les travaux réalisés doivent permettre une amélioration de la performance énergétique du bien immobilier d’au moins 30% pour les logements individuels et de 20% pour les appartements. Si les 30% ne sont pas atteints, les travaux pourront correspondre à une combinaison de plusieurs activités et concerner au moins deux des cinq catégories qui suivent : isolation des parois vitrées, des murs extérieurs, de la toiture ou installation d’un système de chauffage/production d’eau chaude.

 

Les travaux doivent aussi permettre d’amener la consommation du logement en dessous de 331 kWh par mètre carré et par an.

 

Il est recommandé de faire appel à une entreprise reconnue garant de l’environnement (RGE) sans que cela ne constitue une obligation. En revanche, impossible de réaliser soi-même les travaux de rénovation ! 

Un locataire aux ressources plafonnées

Le dispositif Denormandie est conditionné à certains critères relatifs au locataire du logement. Celui-ci ne doit pas disposer de ressources supérieures à un plafond. Ainsi, le revenu fiscal de référence de son foyer fiscal ne doit pas dépasser des seuils variables selon la zone concernée : A, A bis, B1, B2 ou C. 

 

La loi Denormandie permet de louer à ses ascendants et à ses descendants, dès lors qu’ils n’appartiennent pas au même foyer fiscal. 

Un loyer plafonné

Le contrat de location doit concerner un logement nu (et non meublé) et servir de résidence principale au locataire. 

Le montant du loyer doit respecter certains plafonds définis par décret selon la composition du logement. 

 

La mise en location doit intervenir au plus tard 1 an après l’acquisition ou la fin des travaux et perdurer 6, 9 ou 12 ans. 

La réduction d’impôt Denormandie

La loi Denormandie donne la possibilité d’une réduction d’impôt, selon la durée de la location proposée : 

  • 12 % pour une location pendant 6 ans ; 
  • 18 % pour une location sur 9 ans ; 
  • 21% pour une location jusqu’à 12 ans. 

 

Le coût d’acquisition doit être compris dans une double limite : 

  • prix d’achat inférieur à 300 000 euros ; 
  • prix au m2 de surface habitable inférieur à 5 500 euros. 

 

La réduction d’impôt Denormandie est soumise au plafonnement des niches fiscales. 

 

Les avantages de l’investissement en Denormandie

Outre les avantages fiscaux pendant plusieurs années, le dispositif Denormandie est également intéressant pour d’autres raisons : 

 

Il permet de réaliser un investissement dans un marché locatif porteur au cœur des centres-villes recherchés par les locataires (et aussi par les acquéreurs en cas de revente !). 

 

En outre, comme tout investissement immobilier, il peut être réalisé à l’aide d’un crédit immobilier et ainsi, ne pas mobiliser votre épargne. 



Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !