6 critères d’achat d’un bien immobilier

6 critères d’achat d’un bien immobilier

Vous avez un coup de cœur pour un appartement ancien ou pour une maison ? Vous avez trouvé le bien immobilier idéal pour réaliser un investissement ? Parfait ! Avant de signer, vérifiez que ce logement répond bien aux critères décisifs d’achat. C’est simple et rapide et vous serez rassuré sur la qualité du bien immobilier. 

En matière d’immobilier les coups de cœur ne sont pas rares. En effet, près de 24 % des personnes qui sont à la recherche d’une maison ou d’un appartement pour l’acquérir ont trouvé leur bonheur avec LE bien parfait pour eux et ce dès leur première visite.

A savoir également que 69 % des futurs propriétaires visitent en moyenne seulement cinq biens immobiliers avant de trouver la perle rare qui répond à tous leurs critères. Des chiffres impressionnants !

1. Un prix conforme au marché immobilier

Bercy a mis en place une plateforme en ligne permettant à quiconque d’accéder à des millions de données relatives aux transactions immobilières des dernières années. Ce projet open data permet de rendre les prix de vente réellement signés plus transparents pour les vendeurs et les acquéreurs, professionnels comme particuliers. 

Grâce à cette base de données “demande de valeur foncière”, mais aussi avec celles des notaires ou avec les outils d’estimation en ligne, vous avez une idée de la valeur du bien. Cette estimation est un premier élément objectif : situation géographique, superficie, date de construction. 

Bien évidemment, de nombreux autres critères vont faire varier le prix et la valeur future de votre acquisition immobilière. 


2. L’état général du bien immobilier

Il s’agit tout d’abord bien évidemment de l’état général du bien. En effet, un bien en mauvais état, voire dégradé, se vendra automatiquement moins cher qu’un bien en parfait état. 

Même si certains acheteurs apprécient tout particulièrement ce type de biens pour pouvoir y réaliser des travaux eux-mêmes et modeler le logement selon leurs goûts, il n’en reste pas moins qu’une maison ou un appartement avec d’importants travaux de rénovation aura un prix inférieur afin de laisser une marge aux acheteurs pour réaliser des travaux.

L’avantage consiste également à une moindre concurrence d’acquéreurs éventuels. C’est un élément important sur un marché immobilier en tension. En effet, certains préfèrent poser leurs valises directement et ne sont pas friands de travaux. Se positionner sur un logement à rénover peut offrir un potentiel de négociation plus important. 

Observer l’état général du logement et des parties communes dans un immeuble, mais aussi l’état de l’installation électrique et de la plomberie, des peintures. Relevez les traces d’humidité et les fissures sur les murs et plafonds. 

Si vous êtes novice dans l’immobilier, n’hésitez pas à recourir aux services d’un architecte ou d’un entrepreneur pour challenger le montant des travaux à prévoir. 

3. La localisation du bien

Autre critère qui joue un rôle primordial dans l’estimation du prix d’un bien immobilier : sa localisation. C’est le critère immuable du logement ! Vous pouvez changer l’aménagement intérieur, isoler ou remodeler un bien. Vous ne changerez jamais sa situation géographique. 

En effet, la très grande majorité des acquéreurs immobiliers souhaitent que leur futur logement soit “bien situé”. Par ces mots, on entend une maison ou un appartement proche des commerces, des écoles et universités mais également situé non loin des réseaux de transport comme le bus ou le métro. Ces éléments sont très souvent un critère phare dans une décision d’achat et qui influent également sur le prix d’un bien immobilier.

Certaines villes sont historiquement connues pour leurs prix assez élevés. On pense ainsi aux centres-villes de Paris, Bordeaux ou encore Lille. Des biens immobiliers plus excentrés et donc plus loin de certaines commodités ont tendance à avoir un prix de vente moins élevé.

Les grands projets de rénovation urbaine, la quiétude et l’ambiance générale du quartier influencent directement le prix attribué à une situation géographique donnée. 

Au sein d’un immeuble, la situation fait également jouer à la hausse comme à la baisse le prix d’achat immobilier : le rez-de-chaussée subit une décote, sauf s’il offre un accès à une cour privative. De la même manière, le dernier étage sans ascenseur constitue un critère d’achat d’un bien immobilier souvent décisif. 


La luminosité du logement

D’après une étude menée par Yougov, les critères déterminants pour un achat immobilier sont la luminosité, pour 57% des sondés. Un bien lumineux donne une impression de grandeur et de clarté.

Corollaire de la luminosité, l’absence de vis-à-vis est un critère décisif d’achat d’un bien immobilier pour 55 % des personnes interrogées. Vivre heureux, en pleine lumière mais sans voisins curieux…

 

L’aménagement du bien immobilier

Autre critère essentiel qui joue sur le prix d’un bien et la décision d’achat : son aménagement et les possibilités d’aménagement offertes. 

En effet, les divers aménagements que peuvent comporter le bien immobilier font sensiblement varier son prix de vente. On parle par exemple d’un jardin, d’une terrasse, d’une baignoire, d’un garage, d’une cave ou encore d’un dressing. Ce sont autant d’éléments qui sont jugés particulièrement attractifs par les acquéreurs potentiels et qui font augmenter le prix de vente.

Les possibilités de modification de la structure sont également importantes comme critère d’achat d’un bien immobilier : créer un plan en étoile sans perte de place ou subir de grands couloirs encadrés de murs porteurs. Au prix du mètre carré moyen actuel dans les grandes villes, l’optimisation de l’espace devient un critère pertinent. 


La superficie habitable du bien immobilier

La surface du logement importe pour près de 6 acquéreurs sur 10. Elle est directement reliée à la capacité de financement de l’acquéreur. La superficie habitable peut évoluer si des combles peuvent être aménagés ou un espace optimisé. Hélas, vous ne passez jamais d’un 60 m2 à un 200 m2. Plus vous vous rapprochez d’un centre-ville en tension, plus vous devrez abandonner de l’espace.

Pour trouver la superficie utile nécessaire, étudiez bien votre mode de vie actuel et futur : travaillez-vous dans votre chambre au sein d’un espace bureau ? Avez-vous beaucoup de vêtements à ranger dans un dressing ? Vos enfants peuvent-ils grandir au sein d’une même chambre ? Aimez-vous les cuisines ouvertes sur une pièce à vivre ? Bien connaître son mode de vie permet de définir clairement ses besoins en termes de superficie habitable. 

Les critères d’achat d’un bien immobilier sont à étudier en amont, avant de commencer toute visite. Puis, vous les confronterez à votre coup de cœur éventuel pour réaliser une transaction immobilière raisonnée. 

 

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !