Bailleur : Quand pouvez-vous augmenter le montant du loyer ?

Bailleur : Quand pouvez-vous augmenter le montant du loyer ?

 

 

Vous êtes propriétaire bailleur et vous proposez donc un ou plusieurs logements à la location. Vous vous demandez quand est-ce que vous pouvez revoir votre ou vos loyers à la hausse ?  Nous faisons le point.

 

La réévaluation annuelle du loyer avec l’IRL

1ère possibilité  : La réévaluation annuelle du loyer.  

Tous les trimestres, un nouvel IRL (indice de référence des loyers) est communiqué par l’INSEE et détermine le plafond d’augmentation des loyers que vous êtes en droit d’exiger en tant que propriétaire bailleur de votre locataire.

A noter tout de même, que pour revoir le prix du loyer à la hausse grâce à l’IRL, une clause de révision annuelle du loyer doit être précisée dans le contrat de location. Si vous souhaitez procéder à l’augmentation du loyer de votre locataire, vous devez demander le montant du nouveau loyer révisé à partir de la date anniversaire de son arrivée.

 

 

La réalisation de travaux au sein du logement

2ème possibilité : La réalisation de travaux au sein du logement.

 

Vous pouvez également revoir le montant du loyer de votre locataire à la hausse si vous avez réalisé divers travaux au sein de la location pour l’améliorer ou la remettre en état. (travaux de rénovation énergétique, installation de nouveaux équipements etc…)

Dès lors, vous pouvez appliquer au locataire une hausse de 15% du montant des travaux effectués sur son loyer annuel.

Attention à le prévenir 6 mois avant la date de renouvellement du contrat de location. Votre locataire peut refuser que cette augmentation ne s’applique à son loyer. Si tel est le cas, il devra alors quitter sa location.

 

Réévaluer un loyer trop bas

3ème possibilité : Réévaluer un loyer trop bas.

 

Vous aviez fixé au préalable le montant de votre loyer, mais vous vous êtes rendu compte que ce dernier n’est pas assez élevé. Vous avez alors la possibilité de l’augmenter pour atteindre un prix correspondant à des locations semblables. Dès lors, vous devrez fournir 3 preuves au locataire avec 3 exemples de locations similaires, dans la même zone géographique qui ont des prix supérieurs à celui que vous demandez à votre locataire. Une fois les 3 preuves trouvées, vous devez envoyer une proposition d’un nouveau montant de loyer, et ce 6 mois minimum avant la fin du contrat de location.

Le locataire peut accepter ou refuser. En choisissant la deuxième option il devra quitter le logement à échéance du bail.

 

L’augmentation des charges

4ème possibilité : L’augmentation des charges.

 

Si vous aviez décidé au début du contrat de location de facturer les charges de votre locataire au forfait et que le prix des charges courantes a augmenté, vous avez la possibilité en tant que propriétaire bailleur d’augmenter le montant des charges. Vous pouvez également procéder à une augmentation du loyer si vous constatez que le locataire a consommé plus d’eau, de gaz ou d’électricité que l’année précédente.

 

 

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !