L’administration peut revoir à la hausse le prix de vente d’un bien immobilier

L’administration peut revoir à la hausse le prix de vente d’un bien immobilier

 

 

 

 

Lors d’une vente immobilière, le vendeur et le nouvel acquéreur se mettent d’accord sur un prix qu’ils consignent dans le contrat de vente. Les deux parties étant satisfaites et signataires, le prix de vente est donc censé refléter les prix pratiqués sur le marché.

Néanmoins, l’administration, c’est-à-dire le fisc peut décider d’intervenir. Comment ? A quelle hauteur ? Réponse.

 

L’administration peut revoir à la hausse le prix de vente d’un bien immobilier

 

L’administration fiscale dispose d’un droit de regard ainsi que d’un droit de rectification sur le prix de vente d’un bien immobilier si elle considère que son prix est trop différent, c’est-à-dire, trop bas par rapport ceux qui sont pratiqués sur le marché. 

Ce « pouvoir » du fisc peut notamment amener les deux parties à payer des taxes plus élevées. En effet, l’administration fiscale est en droit de réclamer que le vendeur du bien et son nouvel acquéreur paient des taxes plus élevées, et ce, qu’il y ait eu fraude ou non.

La rectification administrée par le fisc peut avoir un coût important compte tenu du nombre de taxes liées à la vente immobilière. (les frais de notaire etc…)

 

Le champ d’action de l’administration fiscale

 

Comme mentionné plus haut, le prix de vente d’un bien immobilier doit refléter le prix du marché, mais le vendeur et le nouvel acquéreur peuvent avoir tous les deux intérêt à fixer un prix plus bas. Dès lors, l’administration peut vérifier si l’acte d’achat fait mention de la valeur vénale du bien, c’est-à-dire, le prix qui pourrait être obtenu à cette date par la loi de l’offre et de la demande dans le marché réel.

Si l’administration fiscale détecte un prix de vente trop bas, elle peut certes agir, mais elle doit néanmoins être en mesure de fournir les prix déclarés lors de mutations immobilières comparables effectuées récemment et dans le même secteur, comme point de comparaison. 

 

 

 

Partager le post :

S'inscrire à notre newsletter

Découvrir plus :

Tout savoir sur les charges de copropriété
Propriétaire bailleur, vous payez les charges de copropriété mais savez-vous tout sur ces charges communes ? Il...
Les charges d'ascenseur de copropriété
En copropriété, les charges communes sont réparties entre tous les copropriétaires. Cette mutualisation est parfois liée à...
Syndic bénévole
La présence d’un syndic est obligatoire dans toute copropriété. Il en existe deux sortes : le syndic...
L'encadrement des loyers
Mis en place à Paris et Lille, annulé en 2017 par les tribunaux, le dispositif d’encadrement des...

Discutons de votre projet

Discutons de votre projet

Parlez nous de votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Prendre un rdv avec l’un de nos commerciaux

Vous souhaitez discuter de votre projet avec l’un de nos commerciaux ? Prenez rendez-vous directement en ligne avec l’un d’entre eux !