fbpx

Un logiciel de gestion immobilière qui aide vraiment les professionnels

Les nouvelles tendances immobilières de la Rentrée 2021

Tendances immobilières pour la rentrée 2021, quelles sont-elles ?

 

Comme chaque année, les mois de juillet et août ont été particulièrement calmes. Les mois de septembre et d’octobre sont, eux, habituellement très actifs. La question se pose donc, à quoi faut-il s’attendre pour cette rentrée 2021 ? Le marché immobilier va-t-il changer ? Les tendances vont-elles s’inverser ? Tout d’abord, nous allons faire un petit retour en arrière pour analyser l’année 2021 dans sa globalité. 

 

Le marché immobilier 2021, un 1er trimestre remarquable

 

En dépit de la crise sanitaire de Covid-19, le marché immobilier a été extrêmement résistant. En effet, durant toute la période de la crise, donc de 2019 à aujourd’hui, le marché a dépassé le million de transactions immobilières. En mai 2021, le nombre de transactions sur les douze derniers mois s’établissait à 1 130 000. Il y a donc fort à parier que 2021 sera, elle aussi, une année fructueuse pour le marché immobilier. 

 

D’un point de vue prix, le marché a également connu une hausse annuelle de 5,9% sur 12 mois. Les experts affirment que cette hausse pourrait se poursuivre avec une majoration de près de 9% pour les maisons. 

 

Comme nous venons de le voir, le marché et les prix sont relativement dynamiques. Néanmoins, certaines zones comme Paris et la première couronne, ont connu un début d’année compliqué. Selon le Président de la FNAIM, les transactions à Paris ont reculé de 16% entre janvier 2020 et juin 2021. 

 

La tendance qui semble s’être installée à Paris s’explique par les prix très élevés pratiqués, mais aussi par l’exode des acquéreurs parisiens vers les 2d et 3ᵉ couronne. En effet, dans ces zones et pour un même budget, les acheteurs profitent d’un bien beaucoup plus grand avec des extérieurs. Le développement des transports pour faciliter l’accès à Paris n’a fait qu’accroître ce mouvement. 

 

Comment expliquer cette tendance à la croissance en 2021 ?

 

Dans un premier temps, l’obtention d’un crédit immobilier avec des taux immobiliers extrêmement bas favorisent grandement l’acquisition de biens immobiliers. À l’heure actuelle, toutes durées confondues, les taux tournent autour de 1,05%. Des taux historiquement bas qui expliquent l’évolution des prix du marché immobilier et le volume de transactions. 

 

Même si les autres facteurs sont plus du domaine psychologique, nous pouvons les prendre en compte. Les confinements successifs ont développé une envie de changement chez beaucoup de Français. L’envie d’avoir des extérieurs, des plus grandes surfaces, moins de nuisances… Petit à petit, un nouveau profil de clientèle s’est créé et a considérablement fait augmenter les prix du marché immobilier. 

 

La pierre, comme toujours, est également apparue comme une valeur sûre durant une période remplie d’incertitudes. 

 

Le télétravail, de plus en plus répandu et démocratisé, a également permis à certains de faire de nouveaux projets et d’envisager un déménagement. 

 

Rentrée 2021, quelles vont être les tendances immobilières ? 

 

Définir à l’avance comment vont se dérouler les derniers mois de l’année n’est pas chose facile, surtout face au 12 derniers mois qui viennent de s’écouler. Néanmoins, et si les chiffres de covid-19 ne repartent pas à la hausse, nous pouvons espérer une belle fin d’année. 

 

La plupart des entreprises ont réussi à retrouver leurs résultats d’avant crise au 1er semestre. Des chiffres relativement encourageants sur le plan économique bien qu’il ne s’agisse pas de la totalité des entreprises françaises. 

 

Encore une fois, grâce aux taux immobiliers historiquement bas et aux facilités d’obtention d’un crédit, l’immobilier est beaucoup plus accessible. Attention néanmoins à la hausse des taux qui pourrait survenir d’ici à la fin de l’année. 

 

Enfin, avec le développement du télétravail, beaucoup de travailleurs des grandes villes ont fait le choix de la province. Ainsi, bon nombre de villes ont retrouvé leur dynamisme d’antan. Cette tendance concerne à la fois Paris, mais aussi les grandes villes de France comme Bordeaux, Lyon ou encore Toulouse. Des villes réputées pour leurs prix élevés concernant l’immobilier. 

 

L’immobilier parisien, au cœur des questionnements 

 

Est-ce que les prix vont baisser ? Est-ce que la tendance va changer ? Est-ce que les anciens habitants, maintenant en province, vont revenir ? Beaucoup de questions auxquelles nous n’avons pas forcément de réponses dans l’immédiat. Cependant, une chose est sûre, nous pouvons faire preuve d’optimisme. 

 

Tout d’abord, les acquéreurs sont plus dans une optique de réflexion plutôt que d’achat rapide. En effet, ils souhaitent attendre que les prix soient au plus bas pour se lancer. 

 

Si la crise sanitaire se stabilise, on peut espérer un rebond de l’activité lié aux résolutions prises durant l’été. 

 

On peut également penser que certains propriétaires vont repositionner leurs biens pour éviter qu’ils soient hors marchés vis-à-vis de leurs attentes. À savoir que dans la plupart des cas, même si le montant baisse, les plus-values restent très avantageuses.

 

Pour conclure, les mois à venir semblent pouvoir être dans la continuité du premier trimestre 2021. Il faut néanmoins être vigilant par rapport à une reprise de l’épidémie ou bien à une hausse des taux immobiliers.

Logiciel immobilier – gestion locative syndic et bien plus

Logiciel de gestion locativeLOCKimmo.com est un éditeur de logiciels immobiliers pour professionnels et investisseurs.

Full web notre logiciel comporte plusieurs modules : gestion locative immobilières, transactions immobilières, syndic de copropriété, gestion des travaux et incidents …