3 avril 2018
Category:
blog-immobilier
Comments: 0

Ces (nouveaux) diagnostics immobiliers qui aident à la vente et à la location

 

 

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

 

Vous connaissez la liste des diagnostics immobiliers obligatoires lors d’une vente ou d’une location d’un bien immobilier. De plus en plus étoffée, cette liste recense près d’une dizaine de diagnostics : plomb, termites, amiante, DPE (diagnostic de performance énergétique), ERNT-ERNMT, l’état de l’installation d’assainissement non collectif, diagnostic de surface habitable (loi Carrez), et plus récemment : le gaz et l’électricité.

Si ces diagnostics sont obligatoires et viennent rassurer le futur acheteur ou locataire sur l’état du bien, d’autres diagnostics (eux non obligatoires) viennent renforcer ce sentiment et peuvent s’avérer être de véritables atouts pour convaincre un acheteur ou un locataire.

 

Un diagnostic de performance numérique

Qui peut se passer d’internet en 2018 ? Peu de monde. Une étude révèle que 79 % des personnes à la recherche d’un bien immobilier veulent connaître l’état de la connexion internet avant de prendre une décision. (Etude Opinion Way)

Une bonne connexion internet et un débit important représentent donc un atout indéniable pour conclure une vente ou une location.

Des sociétés proposent de calculer le niveau de couverture internet, que ce soit au niveau de la connexion internet dite classique (câble, ADSL, fibre…) ou mobile (3G, 4G+ etc…)

Pourquoi un diagnostic de performance numérique est-il intéressant ?

Pour le vendeur la réponse est simple : la qualité de connexion d’un bien a une répercussion sur le prix de la vente.

A noter : Plus de 4 Français sur 5 sont intéressés par le diagnostic de performance numérique pour connaître la qualité de leur connexion internet de manière indépendante et fiable.

 

Un diagnostic de luminosité

La luminosité se hisse à la troisième place des critères lors des recherches de biens immobiliers. En effet, une maison bien exposée et donc lumineuse a beaucoup plus de chances de séduire les visiteurs qu’un bien sombre. Mais à part savoir si le bien est exposé au sud-est ou plutôt au nord-ouest, les informations concernant la quantité de lumière sont assez peu détaillées. Or, sachez qu’il est possible de calculer la luminosité et l’ensoleillement d’un logement.

 

Concrètement le diagnostic de luminosité permet de calculer la luminosité naturelle des pièces d’un logement et son ensoleillement direct (nombre d’heure de soleil par jour) selon les saisons et les mois, ainsi que la qualité de la lumière. Ces calculs prennent compte de l’orientation du bien, de la taille des pièces, des surfaces vitrées etc…

 

Pourquoi un diagnostic de luminosité est-il intéressant ?

En tant que visiteur vous avez une idée précise du niveau de luminosité du bien en question.

En tant que vendeur, vous pouvez mettre en avant ce diagnostic afin de mettre en valeur votre bien et accélérer le processus de vente.

 

Un diagnostic sur la qualité de l’air

En France, 10% des logements renferment des taux très élevés de différents polluants.

Les sources sont multiples : peinture, vernis, cheminée ou climatisation mal entretenue, produits d’entretien, humidité etc…

Afin de connaître les sources et l’état de pollution du bien immobilier il est possible de réaliser un diagnostic sur la qualité de l’air de ce dernier.

L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) propose ce diagnostic et la remise d’un certificat concernant la pureté de l’air du logement. (http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/lair-interieur-logement)

 

Même si les diagnostics présentés ne sont pas obligatoires, ils représentent un véritable plus et peuvent jouer un rôle décisif dans la prise de décision d’un futur acheteur ou locataire.

 

Pour retrouver toute l’actualité de Lockimmo rejoignez-nous sur notre page Facebook juste ici

 

Comments are closed.