Vous avez multiplié les visites et vous avez finalement trouvé l’appartement idéal qui répond à tous vos critères et vos besoins. Vous souhaitez l’acquérir mais attention ! Vérifiez bien la situation financière de la copropriété avant de signer.

 

Comment savoir si un bien en copropriété est endetté ?

 

En achetant un lot en copropriété vous devenez automatiquement copropriétaire. Dès lors, vous devrez vous acquitter des charges comme tout le monde (éclairage des extérieurs, entretien des parties communes etc…) Ces dépenses courantes en copropriété peuvent avoir un poids conséquent si leur gestion est mauvaise.  

Analyser la dernière assemblée générale

 

Avant de signer l’acte d’achat de votre futur appartement en copropriété, il faut s’assurer que la gestion de la copropriété est correcte. Pour cela vous pouvez demander à accéder aux comptes remis par les syndics lors des AG (assemblée générale) aux copropriétaires.

 

Sur ces comptes vous retrouverez diverses informations vous permettant de juger de la “bonne santé” générale de la copropriété comme le pourcentage d’impayés, entre autres. Il est également important de vérifier que les fournisseurs externes (pour l’eau, l’électricité etc…) sont bien payés. Cela prouve que la copropriété n’est pas endettée.

 

A noter :

Depuis la loi ALUR un certain nombre de documents sont obligatoirement annexés au compromis de vente pour informer les acquéreurs potentiels de l’état de la copropriété.  

 

Afin de connaître les futurs dépenses à venir pour la copropriété, regardez le budget voté lors de la dernière AG. Il détermine les dépenses de la copropriété pour l’année à venir. Vous connaîtrez ainsi les dépenses que vous pourriez payer à l’avenir en acquérant un lot dans la copropriété.

Au-delà de l’analyse des comptes, vous pouvez aussi demander à consulter le carnet d’entretien de l’immeuble. Celui-ci contient de nombreuses informations sur l’état général du bâtiment comme les différents diagnostics.

 

Dernier point à vérifier avant d’acheter, et pas des moindres : l’assurance.

 

La copropriété doit être assurée

 

Le lot en copropriété que vous vous apprêtez à acquérir doit disposer d’une assurance pour éviter tout désagrément en cas de sinistre par exemple.

Sans assurance dommages-ouvrage et en cas de dommages importants, une action contre le vendeur peut être lancée. Une assurance multirisque doit aussi être souscrite par le syndic de copropriété. A noter que si la copropriété n’est pas assurée, le contrat de vente doit obligatoirement en faire mention.

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager


Margaux LOBBE

Margaux Lobbé, diplômée d’une licence Marketing et Communication, rédactrice web LOCKimmo spécialisée dans l’univers de l’immobilier propose des articles sur diverses thématiques : location, gestion locative, investissement immobilier, dernières réglementations, loi, copropriété, diagnostics immobiliers et bien plus encore.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound