Aujourd’hui près de 70% des copropriétés en France ne sont pas immatriculées et sont de ce fait, hors-la-loi. 

 

 

Vous êtes professionnel de l’immobilier et vous disposez d’une copropriété ?

Découvrez la solution Lockimmo : un logiciel de syndic de copropriété performant pour gérer votre immeuble, très simple d’utilisation et complet.

 

 

Aujourd’hui près de 70% des copropriétés en France ne sont pas immatriculées et sont de ce fait, hors-la-loi. 

Vous êtes un représentant légal (syndic ou administrateur provisoire) d’une copropriété de moins de 50 lots ?

Vous avez jusqu’au 31 décembre 2018 dernier délai pour immatriculer votre copropriété.

En effet, depuis la loi ALUR du 24 mars 2014 vous êtes dans l’obligation d’immatriculer votre copropriété au registre national des copropriétés.

 

A noter : Les copropriétés de plus de 200 lots doivent normalement être immatriculées depuis le mois de décembre 2016. Quant aux copro de plus de 50 lots, elles doivent être enregistrées depuis le 31 décembre 2017.

 

L’immatriculation permet d’avoir plus facilement accès à l’état des copropriétés, permettant ainsi d’anticiper d’éventuels problèmes ou anomalies. Pour enregistrer votre copropriété, rien de plus simple. Vous devez vous rendre sur le site du gouvernement :  www.registre-coproprietes.gouv.fr

 

A noter : Un notaire peut également se charger d’immatriculer votre copropriété, en cas de mise en copropriété d’un immeuble ou lors de la vente d’un lot.

 

Quelles informations fournir pour mon immatriculation ?

 

Lors de l’immatriculation de votre copropriété les informations suivantes vont vous être demandées :

-l’identité de la copropriété (adresse, nom du syndic, nombre de lots etc…)

-les finances de la copro (budget prévisionnel etc…)

-le bâti de la copro (année de construction, type de chauffage…)

-les éventuelles difficultés rencontrées (procédures administratives/judiciaires)

Chaque année, le syndic ou l’administrateur provisoire doit actualiser les informations détenues dans le registre.

 

Quelle sanction si je n’immatricule pas ma copropriété ?

 

Si vous ne procédez pas à l’immatriculation de votre copropriété, le syndic peut être mis en demeure. L’ANAH (agence nationale de l’habitat) est en mesure de sanctionner par le biais d’une astreinte de 20 euros par lot et par semaine de retard.

L’absence d’immatriculation ou d’actualisation des données déclarées pourra priver le syndic de copropriété de certaines subventions.

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager


Margaux LOBBE

Margaux Lobbé, diplômée d’une licence Marketing et Communication, rédactrice web LOCKimmo spécialisée dans l’univers de l’immobilier propose des articles sur diverses thématiques : location, gestion locative, investissement immobilier, dernières réglementations, loi, copropriété, diagnostics immobiliers et bien plus encore.

Le blog immobilier LOCKimmo.com

LOCKimmo.com est un éditeur de logiciels immobiliers pour professionnels et investisseurs.

Full web notre logiciel comporte plusieurs modules : gestion locative immobilières, transactions immobilières, syndic de copropriété, gestion des travaux et incidents …

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
BOOK A TOUR