Dans un premier temps revenons sur ce qu’est la garantie Visale.

 

La garantie Visale, c’est quoi ?

La garantie Visale est une aide de garantie des loyers impayés gérée par Action Logement. Le dispositif Visale se porte garant pour le locataire (ce dernier n’a pas à présenter de garant) et rassure le propriétaire bailleur : en cas de loyers impayés, c’est Action Logement qui prendra en charge le montant du loyer. Bien sûr, le locataire doit rembourser sa dette auprès d’Action Logement ultérieurement.

 

Sont éligibles au dispositif Visale qui est 100% gratuit pour le locataire et pour le propriétaire bailleur : les personnes entre 18 et 30 ans, quelle que soit leur situation professionnelle ainsi que les personnes de plus de 30 ans salariées d’une entreprise du secteur privé ou agricole.

Du côté du bail, celui-ci doit disposer d’un loyer maximum (charges comprises) de 1300€ (1500€ pour l’Ile de France).

 

Pour finir, le bail doit être signé après l’obtention du contrat de cautionnement Visale et le logement doit constituer la résidence principale du locataire (sauf en cas de bail mobilité).

 

Les dégradations locatives couvertes par la garantie Visale

Depuis le 1er février 2019 une nouveauté est en place. En effet, dorénavant, les dégradations locatives imputables au locataire sont couvertes par le dispositif, et ce, quel que soit le type de contrat de location établi. De quoi plaire aux locataires et rassurer les propriétaires bailleurs. Jusqu’alors seuls les loyers impayés étaient couverts par la garantie Visale.

Les dégradations locatives sont couvertes à hauteur de deux mois de loyer, charges incluses.

 

A noter :

Cette nouvelle disposition s’applique à l’ensemble des contrats de location.

 

Les dégradations désormais couvertes par la garantie Visale sont celles traditionnellement imputables au locataire dans son logement. (sauf vétusté et utilisation normale du bien).

 

Certaines dégradations ne sont donc pas couvertes par Visale comme :

les dégradations du locataire dans les parties communes

le défaut d’entretien du logement

les dommages pris en charge par l’assurance habitation

les dommages dus à un vice/défaut du bâtiment

les dommages sur les espaces verts/aménagements extérieurs

 

A savoir :

Lors de la fin du contrat de location, le propriétaire bailleur dispose de 60 jours pour effectuer une demande de prise en charge des réparations éventuelles causées par le locataire sur le site Visale.fr

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager


Margaux LOBBE

Margaux Lobbé, diplômée d’une licence Marketing et Communication, rédactrice web LOCKimmo spécialisée dans l’univers de l’immobilier propose des articles sur diverses thématiques : location, gestion locative, investissement immobilier, dernières réglementations, loi, copropriété, diagnostics immobiliers et bien plus encore.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound