8 février 2019
Comments: 0

Location meublée : Vous êtes soumis au régime des professionnels si vous percevez plus de 70.000 € de loyer/an.

 

 

 

 

Le statut du bailleur classique en meublé à celui d’un bailleur professionnel évolue dès lors que le propriétaire perçoit plus de 70.000 euros de revenus issus de ses locations par an.

 

Dès lors, le bailleur perd son statut de loueur classique et devient automatiquement un bailleur professionnel. Il est soumis à ce nouveau régime, et ce même si la location n’est pas son métier principal.

Avec plus de 70.000 euros de loyer perçus en une année, le propriétaire bailleur a l’obligation de s’inscrire au registre du commerce. Dès lors il devient “professionnel” aux yeux de la loi.

 

A savoir :

La loi de finances pour 2018 a augmenté le plafond de 33.100 euros à 70.000 euros.

 

En dessous de 70.000 euros de loyer par an le bailleur est donc un loueur non professionnel. Ses revenus sont imposables dans la catégorie du micro BIC.

Au-delà de 70.000 euros vous êtes automatiquement au régime réel.

 

Il faut donc veiller à ce plafond car devenir “professionnel de l’immobilier” ne s’improvise pas. Cela impose d’avoir certaines connaissances pointues dans le domaine.

 

A noter :

Si les revenus issus des loyers sont entre 23.000 et 70.000 euros annuel, le statut du propriétaire variera selon la situation fiscale familiale.

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.