30 octobre 2018
Comments: 0

L’importance des diagnostics immobiliers

 

 

 

 

L’utilité des diagnostics immobiliers pour les bailleurs, les locataires, les acheteurs et vendeurs

 

Les diagnostics immobiliers ont été mis en place il y a maintenant 20 ans. Tout le monde (propriétaires bailleurs et locataires, personnes à la recherche d’un bien immobilier, pour l’acquérir ou le louer) s’accorde pour reconnaître une grande utilité à ces diagnostics. Ils sont même devenus avec le temps un véritable critère à part entière pouvant influencer une décision d’achat ou de location.

 

Les diagnostics immobiliers ont plusieurs casquettes : ils garantissent un niveau de sécurité important pour les locataires/propriétaires d’un bien immobilier, mais ils veillent également à leur santé (diagnostics plomb/amiante par exemple).

Les diagnostics immobiliers permettent aux professionnels de l’immobilier (notaires etc…) d’avoir une bonne connaissance du bien à proposer à la vente ou à la location pour en informer les acquéreurs/loueurs potentiels. C’est un véritable plus qui a pour effet de les rassurer.

Le locataire/acheteur dispose grâce aux diagnostics immobiliers d’informations complètes et fiables sur le bien immobilier en question avant de prendre une décision.

Pour finir, grâce aux différents diagnostics, les vendeurs/bailleurs présentent leur bien immobilier en toute transparence, évitant ainsi d’éventuels litiges et ils sont exonérés de la garantie des vices cachés.  

En fonction des résultats obtenus suite aux diagnostics, le propriétaire bailleur du bien devra prévoir ou non la réalisation de travaux.

A noter : Le DPE (diagnostic de performance énergétique) doit être joint à toute annonce immobilière.

 

Faisons à présent le point sur les différents diagnostics immobiliers à effectuer.

 

Les diagnostics immobiliers pour les locaux d’habitation

 

Le diagnostic amiante : Il s’adresse à la location mais également à la transaction. Les biens concernés sont les immeubles qui ont un permis de construire délivré avant le 01/07/97.

Le diagnostic plomb : Pour une transaction ou une location. Il concerne les immeubles à usage d’habitation construits avant le 01/01/49. Ce diagnostic a une validité d’un an si les résultats sont positifs.

Le diagnostic termite : Pour une transaction. Il concerne les immeubles situés dans des zones à risques. La durée de validité est de 6 mois.

Le diagnostic électricité : Pour une transaction ou une location. Il concerne les logements qui disposent d’une installation intérieure  d’électricité réalisée depuis plus de 15 ans. Pour une transaction la durée de validité est de 3 ans, et 6 ans pour une location.

Le diagnostic gaz : Pour une transaction ou une location. Il concerne les logements qui comportent une installation intérieure gaz réalisée depuis plus de 15 ans. Pour une transaction la durée de validité est de 3 ans, et 6 ans pour une location.

Le DPE : Pour une transaction ou une location. S’applique à tout immeuble bâti (sauf exceptions réglementaires). La durée de validité est de 10 ans.

Le diagnostic ERP : Pour une transaction ou une location. Il concerne les biens situés en zone couverte par un plan de prévention des risques naturels/miniers/technologiques… La durée de validité est de 6 mois, sauf en cas de changement du risque entre le compromis et la vente.

Le diagnostic information mérule : Pour une transaction. Il concerne les biens immobiliers classés en zones à risques par le préfet.

Loi Carrez :  Pour une transaction. Il concerne tous les lots de copropriétés (sauf exceptions). Ce diagnostic est à refaire à chaque transaction.

Le diagnostic surface habitable : Pour une location. Il s’adresse à tous les logements, et est à refaire selon l’évolution du bien immobilier.

 

 

Cet article vous a intéressé. N'hésitez pas à le partager

Comments are closed.